Switzerland

Politique bolivienne: Evo Morales a quitté l’Argentine pour le Venezuela

L’ex-président bolivien, réfugié en Argentine depuis sa démission forcée, s’est envolé pour Caracas vendredi soir. Il a prévu de rentrer au pays bientôt.

Evo Morales à Buenos Aires le 22 octobre 2020.

Evo Morales à Buenos Aires le 22 octobre 2020.

AFP

L’ex-président bolivien Evo Morales a quitté vendredi l’Argentine pour le Venezuela à bord d’un avion du gouvernement vénézuélien, a annoncé l’agence de presse officielle argentine Telam, le jour où son héritier politique Luis Arce est devenu officiellement le nouveau président bolivien.

Evo Morales s’est réfugié en décembre 2019 à Buenos Aires après avoir démissionné de la présidence bolivienne à la suite d’une crise post-électorale. Il a quitté l’aéroport international Ezeiza de Buenos Aires vendredi à 17 h 15 heure locale (22 h 15 suisses) à destination de Caracas, a indiqué Telam.

L’ex-président bolivien (2006-2019) retournera dans la capitale argentine dimanche prochain, selon la presse locale. Il avait annoncé il y a quelques jours qu’il prévoyait de retourner en Bolivie à une date non encore fixée après le triomphe retentissant de son dauphin politique au premier tour de l’élection présidentielle de dimanche dernier.

Retour

«Mon retour en Bolivie n’est pas encore été programmé», avait-il déclaré mercredi. Le président argentin, Alberto Fernandez, avait exprimé plus tôt son «grand souhait d’accompagner Evo lors de son retour dans sa patrie».

Figure emblématique de la gauche sud-américaine, Evo Morales a dû quitter le pouvoir en novembre 2019 alors qu’il avait été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle d’octobre lors de laquelle il briguait un quatrième mandat. L’opposition refusait de reconnaître sa victoire en affirmant qu’elle avait été obtenue par la fraude.

Après une campagne de manifestations et des violences qui avaient fait plus de 30 morts et 800 blessés selon l’ONU, Evo Morales avait démissionné et quitté la Bolivie. Il s’est rendu d’abord au Mexique, puis en Argentine après la prise de fonctions du péroniste Alberto Fernandez le 10 décembre.

AFP/NXP

Football news:

Hertha feierte den Sieg mit leeren Tribünen: applaudiert, kommuniziert, Guendouzi warf sogar ein T-SHIRT
Tuchel will seinen Vertrag bei PSG nicht verlängern. Er wird im Sommer Freigänger, Trainer Thomas Tuchel kann das Team nach Saisonende verlassen. Der 47-jährige will seinen Vertrag mit dem Pariser Team nicht verlängern, auch wenn ihm ein neuer Vertrag angeboten wird
Massimiliano Allegri: ich Möchte in der APL arbeiten. Der ehemalige Trainer von Juventus Turin, Massimiliano Allegri, Sprach über seine Pläne, in der englischen Premier League zu arbeiten
Branislav Ivanovic: Abramovich ist einer der wichtigsten Menschen in meiner Karriere. Nicht nur der Besitzer, sondern ein Freund des ehemaligen Chelsea-Verteidigers Branislav Ivanovic Sprach über seine Beziehung zu Klubbesitzer Roman Abramovic
Zlatan Ibrahimovic: Chicago Jordan ist das perfekte Beispiel für den Charakter der Sieger. Ich bin nicht Michael, aber auch viel verlangt
Ronaldo stört Juventus erstmals nicht. Diese Saison wird für ihn die beste in Italien sein, aber die Turiner laufen Gefahr, die Probleme von Real Madrid zu wiederholen - etwa, wie Pirlo Cristiano in das System eingebaut hat
Serginho Deest: ich Hoffe, dass ich noch eine Saison mit Messi spielen werde. Alle wollen, dass er beim FC Barcelona bleibt, Sergyno Destroy, Kapitän Lionel Messi wird nach Saisonende nicht gehen