Switzerland

Lettre du jour: Ce sont des pratiques de voyous!

Photo d’illustration

Photo d’illustration

AFP

Conches, 26 janvier

Les pays riches attendent désespérément la livraison de leurs commandes de vaccins. En position de force, les laboratoires font une pernicieuse rétention de ceux-ci, prétextant une réorganisation des sites de production. Comment n’ont-ils pas anticipé la logistique?

Comme ces pétroliers qui modulent leur vitesse en fonction du cours du baril, ils exercent un chantage et exigent la révision de leurs contrats pour maximaliser leurs profits. Ils prétextent que leurs clients vaccinent six personnes par flacon au lieu de cinq! Ce sont des pratiques de voyous. Depuis le début de la pandémie, ils ont leur business-plan pour promouvoir le vaccin. Leur dés­intérêt et le dénigrement de toute autre approche thérapeutique sont révélateurs. Après une certification précipitée du vaccin, ils nous ont imposé de les libérer de toute responsabilité. Nos autorités sanitaires ont accepté leur racket et renoncé délibérément à étudier l’efficacité d’autres vaccins russes ou chinois. Un climat anxiogène a été entretenu dans les médias avec des déclarations alarmantes et un matraquage de chiffres sans nuance. Sans parler de complot, on ne peut que constater que les grands gagnants de cette pandémie sont les pharmas, les GAFAM et la finance. Ils sont en train d’étendre leur pouvoir et nous imposer «leur société».

En 1932, Aldous Huxley, dans «Le meilleur des mondes», décrivait l’oligarchie des alphas, qui manipulait, dans l’ombre et l’anonymat, les gouvernements. Il avait anticipé l’avènement actuel de cette nouvelle dictature numérique et financière.

Peut-on encore en douter quand celle-ci parvient à censurer sans base légale le président en exercice des États-Unis après lui avoir permis pendant quatre ans de propager des mensonges? Nos démocraties sont en danger.

Football news:

Atalanta-Präsident über das Schiedsrichterspiel gegen Real Madrid: Es war ein Schock. In der 17. Minute sah Schiedsrichter Tobias Stieler Remo Fröller wegen eines Fouls an Ferlan Mehndi an der Strafraumgrenze die rote Karte. Der Schiedsrichter sah sich die Wiederholung des Moments nicht selbst an
Otamendi über Guardiola: Ein Monster. Es gibt nichts Besseres, als mit einem solchen Trainer zu arbeiten
Nach der Operation wegen einer Leistenverletzung
Barça-Präsidentschaftskandidat Fonte über Laporte: Der Eindruck, der König sei nackt, und niemand wagt es zu sagen
Manchester United behält Interesse an Kunda, will aber nicht 80 Millionen Euro Ablöse für den Verteidiger von Sevilla zahlen
In 2013-m Ex-Fußballer der russischen Nationalmannschaft investiert in die Bank mehr als 200 Millionen Rubel. Das Geld ist immer noch nicht zurück
Lucescu über Dynamo Kiew im Achtelfinale Europa League: Wenn es im Sommer gesagt wurde, würde niemand glauben