Switzerland

Les Aigles ne vont pas souffrir du voyage, contrairement à Lugano

Alors que les Bianconeri de Serge Pelletier jouaient ce vendredi à Lausanne, le car des Tessinois a probablement croisé sur l’autoroute celui des Servettiens qui ont effectué le trajet inverse. Comme ce fut déjà le cas en début de semaine, où ils s’étaient mis au vert un jour avant à Davos, les Aigles sont partis à nouveau 24 heures plus tôt au bord du lac de Lugano.

Les Grenat qui ont même partagé, le soir, un repas de la Saint-Valentin, s’entraîneront ce samedi matin à la Resega (ou plutôt la Corner Arena) pendant que les coéquipiers de Romain Loeffel récupéreront d'un long voyage et des efforts de la veille où la rencontre s'est terminée tard par des tirs au but. Ou comment prendre l’avantage de la glace...

«Comme nous étions rentrés tard dans la nuit, les joueurs ont eu congé mercredi, explique le coach des Aigles, Patrick Emond. Mais les gars ont bien travaillé jeudi et ce vendredi matin même si la séance était moins intense que la veille.»

Outre-Gothard, l’entraîneur des Servettiens va retrouver son ancien coéquipier de Trois-Rivières (en 1987-88), son ami Serge Pelletier avec lequel il avait aussi collaboré à... Lugano au début des années 90 avec les juniors élites. «Serge a gagné le premier duel avec Lugano aux Vernets mais ce n’est pas un match entre les deux entraîneurs, ce ne sont pas nous qui allons donner le show, mais les joueurs!»

Pat Emond se méfie toutefois de ces Tessinois qui ont changé de visage depuis que le Montréalais a remplacé Sami Kapanen à la bande. «On s’attend à un match compliqué, où il ne sera pas évident de ramener des points car Lugano est en bonne forme, mais on a amélioré certains détails qui n’avaient pas bien fonctionné à Davos. Là, on sera prêts.»

Jordan Caron, qui a signé jeudi un contrat jusqu’au terme de la saison avec les Aigles, n’a pas effectué le déplacement. Le Québécois n’arrivera en principe qu’en début de semaine, une fois qu’il aura reçu son permis de travail, que toute la partie administrative sera réglée. Le nouvel attaquant devrait être à disposition du coach dès mardi pour la venue de Langnau. «Nous sommes très contents de nos quatre étrangers, mais lors des play-off il peut toujours y avoir des blessures, remarque Pat Emond. Cela nous fera une cartouche de plus...»