Switzerland

Lakers, Warriors et Knicks, c'est 4 milliards

Les franchises NBA ont généré des revenus de 8,8 milliards de dollars en 2019, un record, a annoncé le magazine Forbes mardi.

Condamnés à une septième saison consécutive sans qualification en play-off, les Knicks sont pourtant, pour la cinquième année de rang, l'équipe à la plus haute capitalisation, à 4,6 milliards de dollars. Mais ils ne sont plus seuls au-delà de la barre des 4 milliards, rejoints par les Los Angeles Lakers de LeBron James (4,4 milliards) et les Golden State Warriors de Stephen Curry (4,3 milliards). Ces franchises ont connu des hausses respectives de 15, 19 et 23% de leur valeur en 2019.

Ces chiffres confirment l'excellente santé économique de la ligue nord-américaine de basket. En 2011, aucune équipe de NBA n'affichait une capitalisation supérieure à 1 milliard de dollars.

Moins valorisée que la NFL mais mieux que la MLB

Globalement, les revenus de la Ligue ont augmenté de 10% l'an passé, selon le magazine économique. Et ce, malgré la crise diplomatique en Chine provoquée par le tweet de Daryl Morey, le general manager des Houston Rockets, en soutien aux manifestants de Hong Kong, une chute dans les audiences télévisées et les blessures de longue durée de plusieurs stars.

En moyenne, la valeur des équipes de NBA a augmenté de 14% en 2019 pour s'établir à 2,123 milliards de dollars. Dans le même temps, la valeur moyenne des équipes de NFL, la ligue de football américain, a augmenté de 11% (à 2,86 milliards de dollars) et celle des équipes de MLB, la ligue de baseball, de 8%, à 1,78 milliard.