Switzerland

La liste Demain Russin vient bousculer le train-train

À Russin, d’ordinaire, le menu se réduit à une seule carte: l’Entente. Les candidats au Conseil municipal y apposent leur nom quel que soit leur penchant politique. Et s’il y a trop de monde, on ajoute une liste: l’Entente 2. Mais elle a le même goût.

Cette année, on innove. Un groupe aux allures de frondeurs a déposé une liste qui ressemble presque à un mouvement politique même si, dans les villages, on préfère se dire apolitique pour n’effrayer personne. Son nom: Demain Russin. Cinq femmes, quatre hommes.

Ce qui les réunit? «Nous n’avons pas d’affiliation politique, mais nous voulons affirmer des valeurs», explique Nadine Cortinovis Gfeller. Le groupe s’est inspiré du film «Demain Genève». Il affiche clairement ses préoccupations vis-à-vis du climat et de l’environnement. Il développe trois thèmes: «concertation citoyenne, transition écologique et vivre-ensemble», qu’il présentera lors d’une soirée publique le 20 février.

L’autre liste s’intitule Entente communale. Elle présente elle aussi neuf candidats dont six sortants. C’est donc une liste qui s’inscrit dans la continuité, comme le relève Olivier Favre, adjoint et candidat à la Mairie.

Ce qu’il pense de la concurrence? «Il est sain d’en avoir dans une démocratie. Mais beaucoup ont été surpris de l’apparition de cette liste. Ce sont des gens qu’on ne voit pas beaucoup au village. De notre côté, nous avons une bonne équipe, dynamique, qui a fait du bon travail.»

Olivier Favre, adjoint depuis neuf ans, est le seul à briguer le poste de maire. Il sera donc élu tacitement. «C’est frustrant de ne pas faire campagne», dit-il. Il succède à Alain Hutin qui quitte son poste après neuf ans de mairie et douze ans au poste d’adjoint.

Pour les postes d’adjoint, on se bouscule. Quatre candidats représentent la liste de l’Entente et un cinquième brigue le mandat au nom de Demain Russin.