logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

La crise à Hong Kong affecte l'horlogerie suisse

Les exportations horlogères suisses ont franchi la barre des 2 milliards de francs en octobre, grâce à une croissance de 1,5% par rapport au mois correspondant de l'an dernier. La progression générale a cependant été freinée par la baisse très marquée qu'a connue Hong Kong, le marché le plus important.

L'ancienne colonie britannique, secouée depuis cet été par les manifestations pro-démocratie, a accusé une chute de 29,7% sur un an. «Cette baisse au niveau des exportations horlogères est plus en phase avec la situation effective du marché local que lors des mois précédents», écrit mardi la Fédération horlogère suisse (FH).

Elle ampute de 5 points la croissance totale des envois de garde-temps: hors Hong Kong, la progression s'est établie à 6,5%, met en exergue la faîtière.

Les autres principaux marchés ont affiché une croissance soutenue. Les Etats-Unis ( 9,5%) et la Chine ( 17,6%) sont respectivement premier et deuxième destination des montres suisses, devant Hong Kong, durant le mois d'octobre.

Le Japon ( 11,3%) a également augmenté. En Europe ( 8,3%), le Royaume-Uni ( 12,9%) est resté bien orienté et la France ( 24,2%) a continué d'afficher un fort redressement, selon la FH.

Volumes en baisse

Malgré la hausse en valeur des exportations horlogères, les volumes totaux ont pour leur part continué à se replier (-10,5%) à l'image des mois précédents.

Les montres de moins de 3000 francs (prix export) ont vu leur valeur diminuer de 4,6% et leur nombre de pièces de 11,5% en octobre, soit 225'000 unités de moins qu'une année auparavant. Au-dessus de 3000 francs, le chiffre d'affaires à l'exportation a enregistré une progression de 5,6%.

Tout en tenant compte de l'affaissement de Hong Kong, l'avancée des exportations horlogères du mois d'octobre représente une «bonne surprise», car la base de comparaison était élevée, écrit la banque cantonale de Zurich (ZKB).

Beaucoup de nouvelles négatives ont d'ores et déjà été intégrées, selon l'établissement bancaire, qui relève que Swatch fait des efforts en termes de contrôle des coûts. Par ailleurs le développement du conflit commercial sino-américain pourrait commencer à se détendre.

A la Bourse, la porteur Swatch a fini en hausse de 0,77% à 276,2 francs et la nominative Richemont de 0,4% à 78,08 francs, dans un SMI qui a gagné 0,18%. (ats/nxp)

Themes
ICO