Switzerland

L’initiative contre le loup devra être corrigée

Une erreur de traduction changeant le sens du texte de l’initiative «Pour un canton du Valais sans grands prédateurs» agite les députés.

Les grands prédateurs sont au coeur d’une initiative valaisanne qui, si elle est votée et acceptée, ne changera rien à la situation actuelle et future dans le canton.

Les grands prédateurs sont au coeur d’une initiative valaisanne qui, si elle est votée et acceptée, ne changera rien à la situation actuelle et future dans le canton.

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

Une erreur de traduction entache le texte en français de l’initiative populaire «Pour un canton du Valais sans grands prédateurs». Pour l’heure, la question est de savoir qui doit la corriger avant qu’elle ne soit soumise au peuple.

En français, le texte stipule que «L’Etat élabore des prescriptions contre les grands prédateurs (…)«, alors qu’en allemand «L’Etat élabore des prescriptions pour la protection contre les grands prédateurs (…)». Une erreur de traduction qui change le sens de l’article qui, en cas de vote et d’acceptation de l’initiative, sera introduit dans la Constitution cantonale.

Une erreur qui avait déjà été relevée lors de la session du Grand Conseil en septembre 2019. «Je pourrais soutenir cette initiative si le texte en français était conforme à celui en allemand», avait alors déclaré la députée socialiste Barbara Lanthemann.

Une situation inédite

Les députés avaient reçu l’assurance que le texte en allemand ferait foi. La mouture en français n’a depuis pas été corrigée alors que le Conseil d’Etat a proposé cette semaine au Grand Conseil de soumettre l’initiative aux urnes tout en recommandant de l’accepter.

Le problème est de savoir qui a autorité pour modifier le texte, a expliqué à Keystone-ATS Philipp Spörri, chancelier d’Etat, revenant sur une information diffusée vendredi dans Le Nouvelliste. Ni le Conseil d’Etat ni le Grand Conseil ne l’ont, ce sont les auteurs de l’initiative qui devraient en modifier le texte.

La situation est inédite. Elle se réglera probablement en mettant autour d’une table les initiants et le service parlementaire. Si l’initiative est soumise au peuple, «probablement en 2021», le texte en français sera correct, assure le chancelier.

Une initiative sans grands effets

L’initiative cantonale pour un Valais sans grand prédateur (loup, lynx, ours) a été lancée en 2016 par une dizaine de Haut-Valaisans, dont plusieurs politiciens démocrates-chrétiens. Elle a abouti en janvier 2017 munie de 9545 signatures, soit 3545 de plus que nécessaires.

Son éventuelle acceptation ne changera toutefois pas fondamentalement la situation actuelle et future dans le canton pour les grands prédateurs, a admis cette semaine le Conseil d’Etat valaisan, qui a toutefois estimé «important que la population valaisanne puisse s’exprimer sur cette problématique».

( ATS/NXP )

Football news:

Abidal kann nach Netzen von Barça entlassen werden. Er unterstützt den Trainer auch nach dem 2:8 gegen die Bayern
City hat den Stern endlich selbst großgezogen. Pep nennt Foden das wichtigste Talent seines Lebens und sucht ihn nach der optimalen Position
Emre belezoglu beendete seine Karriere mit 39 Jahren
Barcelona hat in 5 Jahren fast eine Milliarde Euro für Transfers ausgegeben. Das ist, wofür das Geld Weg ist
Andreas Pereira ist bereit, Manchester United zu verlassen. Der BVB Interessiert sich für Benfica, Spanische und italienische Klubs
Barça-Präsidentschaftskandidat Fontane über das 2:8 gegen Bayern: Demütigung. Es ist nicht notwendig, die Qual zu verlängern, Bartomeu – in den Ruhestand
Frankie de Jong: es gibt viele Probleme bei Barça, das Spiel gegen Bayern hat das gezeigt. Vieles muss sich ändern