Switzerland

Deuxième vague du Covid: Si Genève devait choisir quels malades sauver

Les HUG craignent de devoir procéder à un triage. Une directive existe. Les plus de 85 ans seraient privés de soins intensifs en cas de surcharge.

S’ils sont bondés, leur accès sera restreint selon des règles précises.

S’ils sont bondés, leur accès sera restreint selon des règles précises.

Lucien Fortunati

«Nous n’espérons pas avoir à faire des choix.» L’avertissement donné mercredi par le directeur général des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), Bertrand Levrat, a aussi été martelé par le Conseil d’État. Si le système sanitaire devait craquer sous la pression de la deuxième vague du Covid, il faudra commencer à désigner les malades qui seront soignés et ceux qui seront sacrifiés, faute de moyens. La pratique porte un nom peu sympathique: le triage.

Les affreux dilemmes que les hôpitaux lombards ont affrontés en début d’année hantent désormais l’horizon des soignants genevois. Les HUG l’ont dit dimanche: ils s’attendent à ce que le pic de 550 patients Covid hospitalisés simultanément en avril soit largement dépassé lors du rebond actuel. Les embauches effectuées en vue de la deuxième vague, qui n’en est qu’au début, ne suffiront pas, d’où un appel aux volontaires. Or, comme le stipulait jeudi la Société suisse de médecine intensive (SSMI), on ne s’improvise pas du jour au lendemain expert en réanimation: la spécialité implique de «nombreuses années de formation».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Football news:

Auf Wiedersehen, Papa Buba Diop. Dank dir habe ich unvergesslich gelebt das hellste Turnier meiner kindheit
Nunu über das 2:1 gegen Arsenal: Wir haben Super gespielt, sehr stolz. Jimenez hat sich nach dem Spiel am 10.Spieltag der Premier League gegen den FC Arsenal Nuno Espirito Santo zu einer Untersuchung geäußert. Er hat sich erholt. Ihm geht es gut, angesichts der schwere des Problems
Arsenal erzielte 13 Punkte in 10 spielen - das schlechteste Ergebnis seit 39 Jahren
West Bromwich kann von US-Investoren gekauft werden. Der chinesische Besitzer des Klubs will 150 Millionen Pfund
Lampard über Mourinhos Worte über das Pony: du hast Kane, Son, Bale und allie. Chelsea-Trainer Frank Lampard hat die Worte von Tottenham-Trainer José Mourinho kommentiert, dass die Spurs sich nicht für die Meisterschaft in der Premier League qualifizieren
Mourinho über den Sieg in der Premier League: Tottenham ist nicht im Rennen, weil wir kein Pferd sind, sondern ein Pony
Laurent Blanc: Ich gehe zurück in den Fußball, aber in die Kinder. Jetzt werden die Trainer gebeten, den Wert der Spieler zu erhöhen, ich mag es nicht