Switzerland

Cinquante nuances de confettis amoureux

Saint-Valentin oblige, les couples seront à l’honneur, ce vendredi 14 février à l’ouverture du Carnaval d’Estavayer. Après la capture des Autorités communales pour la remise des clés de la ville et la présentation des comte et comtesse de l’année, une catégorie du concours de masques leur sera spécialement réservée.

«Pour la suite du week-end, le programme s’annonce standard avec un cortège des enfants le samedi et une parade carnavalesque avec plusieurs nouveaux chars le dimanche», présente Edgar Marques, coprésident d’une manifestation dont le budget s’élève à 120'000 francs. Pour des raisons de sécurité, la Socarest, qui organise l’événement, fera payer une thune l’entrée sous la cantine le samedi.

Avant de voir huit Guggenmusik envahir la cité médiévale sous le thème «Cinquante nuances de confettis», l’ambiance carnavalesque déferle déjà sur Estavayer depuis quelques jours. Journal de carnaval, le «Barboutzet» est sorti de presse samedi dernier et fait d’Éric Chassot, favori à la syndicature, l’homme de l’année. Tout en lançant des pistes pour le futur de la pisciculture, le canard fait aussi la nécrologie de l’actuel syndic, André Losey, dit «Dédé La Lose», qualifiant sa démission de seule bonne décision de son mandat. Tout cela probablement à cause de l’antenne 5G logée dans le clocher de la Collégiale.

«Nous avons contrôlé tous les écrits et la tournée sera surveillée par le comité»

Des barbouilleurs devraient aussi donner à la ville son grimage carnavalesque, la nuit de jeudi à vendredi. «Nous avons contrôlé tous les écrits et la tournée sera surveillée par le comité», conclut Edgar Marques en guise de rappel des déprédations de 2018.