Switzerland

Chine: Pékin s’octroie un droit de veto sur les élections à Hong Kong

Réuni depuis vendredi pour sa session plénière annuelle, le parlement chinois est saisi d’une réforme du système électoral de Hong Kong, qui devrait se traduire par une mise à l’écart des candidats de l’opposition pro-démocratie.

La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carie Lam, participe à la réunion l'Assemblée nationale populaire, réunie depuis vendredi à Pékin.

La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carie Lam, participe à la réunion l'Assemblée nationale populaire, réunie depuis vendredi à Pékin.

KEYSTONE/AP/Andy Wong

La Chine a accentué vendredi son offensive pour imposer sa volonté à Hong Kong. Avec une réforme électorale qui lui permettra d’écarter des élections les candidats de l’opposition pro-démocratie.

Sous les drapeaux rouges du Palais du peuple, le parlement chinois a ouvert sa grand-messe annuelle, la session plénière de l’Assemblée nationale populaire (ANP). Comme chaque année, les quelque 3000 députés approuveront d’ici jeudi comme un seul homme les textes soumis par le Parti communiste au pouvoir (PCC).

La session est traditionnellement l’occasion pour le régime chinois d’afficher ses réalisations. Cette année, dans un discours-fleuve, le Premier ministre Li Keqiang a revendiqué la quasi-éradication du Covid-19, l’élimination de la pauvreté absolue et le redémarrage de l’économie.

«Nos réussites, qui ont reçu l’approbation de notre peuple et une reconnaissance mondiale, entreront dans l’Histoire», a-t-il assuré, avant d’annoncer une croissance économique d’au moins 6% pour le géant asiatique en 2021.

Dernier clou dans le cercueil

L’an dernier, la session parlementaire avait été dominée par la question de Hong Kong, l’ex-colonie britannique secouée en 2019 par des manifestations monstres contre l’emprise de Pékin. Le parlement chinois avait alors imposé à la région autonome une loi sur la sécurité nationale qui a étouffé la contestation.

Cette semaine, 47 militants démocrates ont été emprisonnés sous l’accusation de «subversion» prévue par cette loi. Hong Kong retrouve le devant de la scène, avec un projet de réforme électorale qui devrait être voté jeudi par les députés chinois.

Les opposants au régime communiste y voient le dernier clou dans le cercueil de la démocratie à Hong Kong. «Si ces mesures sont adoptées, et elles le seront certainement, la voix de l’opposition sera bâillonnée», observe le sinologue Willy Lam, de l’Université chinoise de Hong Kong. «Cela éliminera ce qui reste de l’opposition».

Termes de la rétrocession violés

Malgré les critiques et les sanctions des pays occidentaux, Pékin n’a pas renoncé à remettre Hong Kong au pas. De Londres à Washington, Pékin est accusé de violer les termes de la rétrocession de 1997. Ceux-ci sont censés garantir un fonctionnement démocratique à Hong Kong jusqu’en 2047.

Le projet de loi n’a pas été rendu public, mais d’après un haut responsable du parlement, il consiste à modifier l’élection du Conseil législatif (Legco), le parlement hongkongais. Cet organe compte actuellement 70 députés, dont seuls la moitié sont élus démocratiquement et l’autre moitié désignés par un «comité électoral» inféodé à Pékin.

Ce dispositif a permis au pouvoir chinois de s’assurer des majorités favorables à Hong Kong depuis la rétrocession du territoire britannique à la Chine en 1997.

Candidats sélectionnés

La réforme en préparation accroîtrait le nombre de députés désignés par le comité électoral, qui se verrait en outre habilité à sélectionner les candidats autorisés à se présenter au scrutin démocratique.

Le comité électoral aura pour tâche «d’élire une grande partie des membres du Conseil législatif et de participer directement à la nomination de tous les candidats», a déclaré devant la presse Wang Chen, vice-président du Comité permanent de l’ANP.

Seulement des «patriotes»

À l’approche des élections législatives hongkongaises prévues en principe en septembre, Pékin a déjà fait savoir qu’il entendait faire en sorte que seuls des «patriotes» puissent diriger la métropole financière de 7 millions d’habitants.

En d’autres termes, la réforme donnerait au pouvoir un droit de veto sur les candidats qui seraient insuffisamment pro régime aux yeux de Pékin. Le dispositif autorisera la cheffe de l’exécutif Carrie Lam et les autorités de Pékin «à disqualifier tous les éléments pro démocratie», résume Willy Lam.

Éviter un nouvel affront

L’élection des conseillers de district, fin 2019, avait été largement remportée par l’opposition. Pékin semble redouter que l’affront se répète.

Selon la presse locale, les élections législatives, qui auraient déjà dû se tenir l’an dernier, mais ont été reportées pour cause d’épidémie, pourraient à nouveau être repoussées d’un an,

ATS

Football news:

Borussia Dortmund kann Boateng einladen. Verteidiger Jerome Boateng wird den FC Bayern im Sommer im Transferfenster verlassen. Ein Fußballer, der ein freier Agent sein wird, kann bei Borussia Dortmund mitmachen. Wie behauptet Sportbuzzer.De Bei Dortmund denkt man darüber nach, einen Vertrag mit dem 32-jährigen Verteidiger zu unterschreiben. Wenn ein solcher Deal stattfindet, muss Boateng auf eine deutliche Gehaltsminderung verzichten. Beim FC Bayern bekommt er rund 12 Millionen Euro im Jahr. Die Borussia will die Zahl der erfahrenen Spieler mit Führungsqualitäten im Kader erhöhen. Angesichts der Lage der Mannschaft in der Bundesliga-Tabelle kann der Klub nicht mit teuren Transfers rechnen, denn der Einzug von Borussia Dortmund in die Champions League ist derzeit fraglich
Robert Lewandowski: Holand könnte der beste Stürmer der Welt sein. Bayern-Stürmer Robert Lewandowski hat über den Stürmer von Borussia Dortmund, Erling Holanda, großes Potenzial
Die entscheidende Clásico-Frage lautet: Wer wird Ballbesitz haben? Davon hängt direkt die Wirksamkeit von Messi
Stars und Klubs boykottieren soziale Netzwerke wegen Rassismus: Henri und Swansea-schon, Tottenham droht nur mit modernen Problemen
Albert Ferrer: Die Trophäen für Barça sind in dieser Saison nicht das Wichtigste. Koeman hat eine beeindruckende Arbeit geleistet, er baut das Projekt
Сульшер über 1:6 Ort: Manchester United fiel auf den Trick und habe löschen. Wir haben gelernt, dass man auf nichts reagieren kann
Piqué kann mit Real Madrid auf Sticheleien spielen. Barcelona-Verteidiger Gerard Piqué kann mit Real Madrid in der 30.Runde der Champions League spielen. Nach As-Informationen hat sich der Spanier gestern Abend einen Stich ins Knie zugezogen, damit er am Clásico teilnehmen kann. Ärzte haben bestätigt, dass solches Verfahren die einzige Chance von Piqué ist, auf das Feld zu kommen, weil während des Spiels der Schmerz, den der Fußballer erfährt, ihm nicht erlauben wird, auf dem Maximum zu handeln