Switzerland
This article was added by the user Jackson Cooper. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le coach national à l’interview: Patrick Fischer: «Nos adversaires ne veulent plus nous affronter»

Le coach national à l’interviewPatrick Fischer: «Nos adversaires ne veulent plus nous affronter»

L’équipe de Suisse lance son Championnat du monde ce samedi après-midi à Helsinki face à l’Italie (15 h 20). L’entraîneur national est ambitieux.

Patrick Fischer, les yeux rivés sur l’objectif: les demi-finales.

Patrick Fischer, les yeux rivés sur l’objectif: les demi-finales.

KEYSTONE

Patrick Fischer, dans quel état d’esprit êtes-vous à quelques heures de l’entrée en lice de l’équipe de Suisse au Mondial?

On est super excités d’enfin commencer notre tournoi. L’équipe a travaillé de manière très dure durant l’entier de cette longue préparation. L’état d’esprit affiché nous a donné de la confiance. On se sent prêts et on se réjouit de disputer notre premier match. La pression et l’excitation sont en train de monter, mais ce sont des sentiments positifs. C’est aussi pour ressentir ce genre d’émotions qu’on fait ce job.

Il y a beaucoup d’euphorie autour de votre équipe. Comment gérez-vous ces attentes élevées?

Je ne suis pas quelqu’un qui traîne sur les réseaux sociaux, qui lit ce qu’il s’écrit sur notre équipe. Ce que je peux vous dire, c’est que je sens de l’excitation à l’intérieur du groupe. On est conscients qu’on possède une très bonne équipe, qu’on s’est bien préparés. On sait aussi qu’il va falloir rester concentré sur le jeu pour atteindre notre objectif. Ce dernier est très clair: on veut être présents lors du dernier week-end à Tampere. C’est dans cette perspective qu’on a travaillé si dur, de manière si sérieuse.