Switzerland
This article was added by the user Theodore Webb. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Histoire familiale: «Nos réactions sont plus suisses que celles de certains Suisses de souche»

Histoire familiale«Nos réactions sont plus suisses que celles de certains Suisses de souche»

Fuyant la Pologne du général Jaruzelski et la crainte d’une intervention soviétique, la famille Wisniewski était arrivée à Baulmes (VD) il y a 40 ans. Elle témoigne.

Janina, Grzegorz, Katarzyna et Jurek: la famille Wisniewski prend la même pose qu’il y a 40 ans pour le «Journal d’Yverdon», qui relatait son arrivée à Baulmes (VD) en provenance de Wroclaw en Pologne. À l’arrière-plan, leur premier domicile suisse.

Janina, Grzegorz, Katarzyna et Jurek: la famille Wisniewski prend la même pose qu’il y a 40 ans pour le «Journal d’Yverdon», qui relatait son arrivée à Baulmes (VD) en provenance de Wroclaw en Pologne. À l’arrière-plan, leur premier domicile suisse.

CHRISTIAN BRUN

Quand ils ont découvert ce printemps les images de l’arrivée des premiers immigrés ukrainiens, ils ont inévitablement pensé à cette histoire qui montre encore une fois sa regrettable propension à bégayer année après année, décennie après décennie.

Il y a pile 40 ans, les Wisniewski étaient jetés sur les routes de l’exil. Janina, Jurek et leurs enfants Katarzyna et Grzegorz fuyaient la Pologne du général Jaruzelski et la crainte de l’intervention du «grand frère» soviétique. Et un beau jour d’avril 1982, ils arrivaient à Baulmes, dans le Nord vaudois.