Switzerland
This article was added by the user Riley Martin. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Histoire d’ici – 1900: Des socialistes et des libres-penseurs veulent raser l’église Saint-François

Histoire d’ici – 1900Des socialistes et des libres-penseurs veulent raser l’église Saint-François

Plutôt que de restaurer à grands frais le monument remontant au XIIIe siècle, des Lausannois imaginent sa démolition afin de créer «une grande et belle place».

La façade sud de l’église Saint-François, «dégradée, bosselée, lézardée, trouée», en 1898. Tout à droite on aperçoit le kiosque des tramways, construit deux ans plus tôt. Collée contre la façade, à droite, la sacristie fermée au bas par le mur nord de l’ancienne salle capitulaire du couvent franciscain. Puis, après les deux grands arcboutants, à l’angle sud-ouest, la remise abritant les dépendances du poste de police situé de l’autre côté du temple. Enfin, tout à gauche, le bâtiment du premier Hôtel des Postes, abritant depuis 1890 le Grand Bazar Universel, qui va être détruit en 1903 afin d’agrandir la place vers l’ouest.

La façade sud de l’église Saint-François, «dégradée, bosselée, lézardée, trouée», en 1898. Tout à droite on aperçoit le kiosque des tramways, construit deux ans plus tôt. Collée contre la façade, à droite, la sacristie fermée au bas par le mur nord de l’ancienne salle capitulaire du couvent franciscain. Puis, après les deux grands arcboutants, à l’angle sud-ouest, la remise abritant les dépendances du poste de police situé de l’autre côté du temple. Enfin, tout à gauche, le bâtiment du premier Hôtel des Postes, abritant depuis 1890 le Grand Bazar Universel, qui va être détruit en 1903 afin d’agrandir la place vers l’ouest.

Frédéric Mayor/Musée historique Lausanne

«C’est une vieille masure encombrante et sans intérêt; elle menace ruine et par conséquent elle est dangereuse pour la sécurité publique. D’ailleurs il convient de la jeter à bas si l’on veut faire de Saint-François une grande et belle place moderne.» L’objet de ces visées destructrices? L’église Saint-François de Lausanne, dont on célèbre en 2022 le 750e anniversaire. Les auteurs de ces déclarations iconoclastes? Un groupe de conseillers communaux et députés, socialistes et libres-penseurs, dont Émile Chappuis, Paul Panchaud, Joseph Couchepin et consorts.