Switzerland

Votations : Entreprises responsables et matériel de guerre: les résultats en direct

Les Suisses se rendent aux urnes ce dimanche pour se prononcer sur deux initiatives fédérales ainsi que plusieurs objets cantonaux.

Les producteurs de matériel de guerre ne verront pas leur source de financement s’amenuiser. Le peuple a rejeté dimanche l’initiative «contre le commerce de guerre», selon une tendance de l’institut gfs.bern.

Le sort de l’initiative «pour des entreprises responsables» n’est pas encore connu. Selon l’institut gfs.bern, les résultats de la votation de dimanche s’annoncent serrés. Aucune tendance claire ne se détache.

A noter que les initiatives passent rarement la rampe en Suisse. Il y en a eu 22, les deux dernières en 2014 ("Contre l'immigration de masse" et "Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants'") En outre, elles sont peu à avoir obtenu la double majorité peuple-canton.

Les citoyens de Bâle-Ville doivent eux se prononcer sur un crédit de 115 millions de francs pour la construction d’un nouveau bassin portuaire. Un référendum a été lancé contre ce crédit. Deux autres sujets sont au menu de ces votations.

Les citoyens de trois cantons alémaniques votent le 29 novembre sur des sujets liés au coronavirus: réductions de loyer pour les commerces touchés par la pandémie à Bâle-Campagne, prêts aux entreprises à St-Gall et modification de la constitution à Uri.

Outre Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Uri et St-Gall, trois autres cantons alémaniques organisent des votations. Schwyz, Soleure et Lucerne se prononcent sur les énergies renouvelables, une loi sur la police ou encore protection des sols.

Nous suivrons aussi les votations dans plusieurs cantons suisses. Côté romand, les Genevois se prononcent sur la création d’une zone industrielle et artisanale à Avusy. Classé en zone agricole, ce terrain de 2,5 hectares est occupé depuis une trentaine d’années par l’une des principales entreprises de recyclage de déchets de chantiers. Un second objet porte lui sur une modification constitutionnelle qui retire à la justice le pouvoir de suspendre de leurs droits politiques «les personnes durablement incapables de discernement».

Les Fribourgeois se prononcent eux sur l’assainissement de la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg (CPPEF). Largement votée au Grand Conseil, la réforme menée par Georges Godel est combattue par un front syndical conduit par le SSP.

Les Helvètes votent également sur un texte qui vise à interdire à la Banque centrale et aux caisses de retraite de contribuer au financement des fabricants de matériel de guerre par le biais de leurs placements.

En Suisse, la fabrication d’armes nucléaires, biologiques et chimiques ainsi que de mines antipersonnel et armes à sous-munitions est déjà interdite. Mais dans cette démocratie semi-directe où les citoyens peuvent soumettre un projet de réforme après avoir récolté au moins 100'000 signatures, les partisans de ce texte veulent étendre ces interdictions à tous les autres fabricants de matériel de guerre, qu’il s’agisse de véhicules blindés, systèmes de défense antiaérienne ou composants.

Selon un sondage publié le 18 novembre par 20minutes et le groupe de presse Tamedia, le texte va sans doute être refusé. 41% des électeurs sondés comptaient voter en sa faveur, 58% contre, 1% ne se prononçant pas.

Les Helvètes doivent décider dimanche si les multinationales basées en Suisse doivent faire plus pour s’assurer du respect des droits de l’homme et de l’environnement dans leurs activités à l’étranger, mais aussi celles de leurs fournisseurs et même de leurs partenaires commerciaux.

L’initiative dite sur «les multinationales responsables» ferait obligation aux entreprises de vérifier et prendre des mesures pour prévenir les violations de ces droits. Elles pourraient surtout avoir à répondre d’éventuels manquements devant les tribunaux suisses. De grands groupes comme Glencore, Syngenta ou Lafarge-Holcim sont visés. Les PME ne seront pas concernées par le devoir de diligence, sauf en cas d’activité à haut risque comme le commerce d’or ou de diamants.

Le Conseil fédéral et le Parlement reconnaissent la nécessité d’agir, mais pas sous cette forme. Ils soutiennent le contre-projet qui entrera en vigueur automatiquement si l’initiative est rejetée. Adopté par une majorité de centre-droit au Parlement, il ne réglemente pas explicitement la responsabilité de la maison-mère pour les entreprises contrôlées à l’étranger.

Le suspense reste entier sur le résultat du scrutin. Un sondage effectué mi-novembre par Tamedia donnait 51% des voix en faveur de l’adoption de cette intitiative.

Les activités des entreprises sont au coeur de ces votations fédérales. Une initiative demande que les entreprises puissent être appelées à rendre des comptes sur le respect des droits de l'homme et des normes environnementales dans leurs activités à l'étranger. Un autre texte réclame l'interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre dans le monde.

Bonjour et bienvenue dans ce suivi minute par minute du dépouillement des votations de ce 29 novembre.

Début du Live

Football news:

Emery wird den Drittliga-Klub Real Union kaufen, wo sein Großvater und sein Vater spielten. Er gehörte zu den Gründern Von la Liga, Trainer von Villarreal, Unai Emery
Vazquez wird wahrscheinlich von Real Madrid (As) verlassen
Aston Villa hat Sanson von Marseille gekauft. Aston Villa kündigte den Kauf von Mittelfeldspieler Morgan Sanson bei Marseille an. Der 26-jährige Franzose unterschrieb einen Vertrag über 4,5 Jahre
Sulscher über Lampards Entlassung: ich bin ein bisschen überrascht. Vor nicht allzu langer Zeit hatte sich Chelsea-Trainer Ole-Gunnar sulscher über die Entlassung von Frank Lampard vom FC Chelsea geäußert
Luka Jovic: mit Hütter ist es einfacher zu kommunizieren als mit zidane. Spanisch wurde mir nicht gegeben, hier spreche ich Englisch
PAOK leiht Baba an Chelsea
In APL versuchen, Umarmungen auf dem Feld zu verbieten. Vergebens-Sie erhöhen den zusammenhalt des Teams auf Biologischer Ebene, helfen, die Angst des Feindes zu Lesen