Switzerland

Votations: DIRECT - Le congé paternité passe, l’UDC est désavouée

Les Suisses se prononcent sur 5 objets fédéraux dimanche, à savoir l'initiative de l'UDC dite de limitation, le congé paternité, l'achat de nouveaux avions de combat, la loi sur la chasse et les déductions fiscales pour enfants.

ABSTIMMUNGSLOKAL, LOKAL,

KEYSTONE

Les Genevois plébiscitent le congé paternité fédéral dimanche. Selon les résultats partiels portant sur 95% des votants, ils disent «oui» à 78,87% à la modification de la loi sur les allocations perte de gain. Le taux de participation s’élève, pour l’heure, à plus de 50%.

Les parents ne bénéficieront pas de rabais fiscaux. Selon une tendance de l’institut gfs.bern, les Suisses ont refusé dimanche les déductions pour enfants et frais de garde.

Les premiers résultats tendent vers un «non» clair. A Genève, toutefois le vote était très serré avec 50% de «oui», après le dépouillement de 95% des bulletins. Les résultats partiels du canton de Zurich donnent un résultat négatif à environ 69,1%.

La réforme refusée par le peuple visait à aider les parents à concilier vie familiale et professionnelle et à combattre la pénurie de main-d’oeuvre. Face à la charge que représentent les frais de garde des enfants en bas âge et l’impossibilité de les déduire totalement des impôts, il arrive que des parents diminuent leur temps de travail ou quittent leur emploi.

Les Genevois font disparaître la présidence unique du Conseil d’Etat moins de deux législatures après son introduction dans la constitution de 2013. Ils ont accepté dimanche par 87,88% de «oui» de revenir au système de tournus annuel, selon les résultats anticipés.

L’exécutif cantonal est à l’origine de cette demande de modification constitutionnelle, adoptée par le Grand Conseil en 2019 et obligatoirement soumise au souverain. Conséquence du plébiscite de dimanche, le Département présidentiel est supprimé, et Antonio Hodgers pourra céder sa place en octobre.

Les Genevois soutiennent le financement de l’Institution de maintien, d’aide et de soins à domicile (IMAD). Selon les résultats partiels, ils ont accepté dimanche par 72,46% de «oui» de subventionner les pertes d’exploitation.

La garantie de couverture de déficit de l’établissement de droit public autonome sera donc inscrite dans la constitution cantonale. Cette modification de la charte fondamentale, acceptée par le Grand Conseil sur proposition du MCG et soutenue par la gauche, était obligatoirement soumise au souverain.

La droite était opposée à cette couverture automatique, déplorant la perte de contrôle parlementaire qu’elle engendre. De son côté, le Conseil d’Etat n’a pas émis de recommandation de vote, s’en remettant à la décision du Grand Conseil.

Les Suisses tiennent à leurs relations avec l’Union européenne et ils l’ont montré dimanche. Selon une tendance de l’institut gfs.bern, le peuple a rejeté l’initiative dite de limitation de l’UDC.

Lancée par l’UDC et l’Action pour une Suisse indépendante et neutre, l’initiative dite de limitation demandait que la Suisse règle de manière autonome son immigration. Elle voulait notamment en finir avec la libre circulation avec l’UE qui met, selon les initiants, sous pression le marché du travail, les services sociaux ou encore les infrastructures.

Les pères auront droit à dix jours de congé à la naissance de leur enfant. Sans surprise, les Suisses ont soutenu dimanche l’introduction d’un congé paternité, selon une tendance de l’institut gfs.bern.

Selon les premiers résultats partiels, le «oui» l’emporte. Après le dépouillement de la moitié des communes, les Vaudois auraient accepté le projet à plus de 79%. Genève aurait également accepté le congé paternité par près de 79%. A Zurich, les projections donnent le «oui gagnant» à 58%.

Rien n’est encore joué pour l’achat de nouveaux avions de combat par l’armée suisse. Le score de l’enveloppe de six milliards de francs soumise au vote dimanche est très serré, selon une tendance de l’institut gfs.bern.

Selon les premiers résultats partiels, le «non» l’emporte. Genève aurait refusé par 62,5% des voix après dépouillement de 95% des voix. A Zurich, les projections donnent le «oui gagnant» à environ 52%.

A Genève, l’assouplissement des règles relatives à la suppression de 4000 places de stationnement est largement soutenu. Destinée à créer des voies de bus et pistes cyclables, la mesure est acceptée dimanche par 58,35% de «oui», selon les résultats anticipés.

Proposée par le Conseil d’Etat, la modification de la loi genevoise d’application de la législation fédérale sur la circulation routière a été adoptée par le Parlement mais attaquée par voie référendaire par le TCS et la Nouvelle organisation des entrepreneurs, qui réunit les petits commerçants. Cette révision assouplit l’obligation de remplacer toute place de parc supprimée dans les rues du cœur de l’agglomération.

Un salaire minimum de 23 francs de l’heure devrait être introduit à Genève dans toutes les branches. Selon les résultats anticipés, le peuple est en passe d’accepter une initiative des syndicats qui s’inspire du système déjà en place à Neuchâtel et dans le Jura.

Ysengrin doit encore un peu attendre pour connaître le sort que lui réserveront les Suisses. Selon l’institut gfs.bern, les résultats de la votation de dimanche sur la révision de la loi sur la chasse s’annoncent serrés. Aucune tendance claire ne se détache.

L’UDC a été désavouée dimanche. Son initiative de limitation n’a pas passé la rampe, selon une tendance de gfs.bern. Il en va de même pour les déductions fiscales pour enfants. Le congé paternité est accepté. Avions de combat et loi sur la chasse sont sur la sellette.

La commune de Merishausen dit non à tout sauf aux avions

Un taux élevé de participation se dessine. Zurich, Bâle, Berne, Lucerne, St-Gall et Lausanne ont toutes enregistré une participation au vote par correspondance supérieure à la moyenne, selon un sondage mené par Keystone-ATS.

En Suisse romande, Lausanne enregistrait jeudi matin un taux de participation d’environ 36% pour les résidents de la ville. A Genève, le taux de participation était de 35,3% à quatre jours du scrutin.

Nous irons aussi du côté de la Suisse allemande, avec plusieurs votations cantonales à Zurich notamment. Les électeurs doivent se prononcer sur un réseau d’axes cyclistes interdits aux voitures mais aussi sur le plan d’aménagement du futur stade de football.

Les citoyens de dix autres cantons alémaniques se rendent aussi aux urnes. Parmi ces cantons, cinq proposent des sujets notables, allant du droit des locataires (Lucerne) aux classes bilingues (Schwyz) en passant par l’alimentation en énergie des bâtiments (Argovie).

Football news:

Der Torwart von Cagliari wurde vom Chef der Russischen Mafia wegen der Schulden der Vereinskameraden ins Haus gebracht. Wilder prank im italienischen Fernsehen
Gareth Bale: ich Möchte geliebt und geschätzt werden. Ich werde alles geben für Tottenham
Eugene Giner: ich sehe Keinen Sinn, Messi in die RPL einzuladen. Lassen Sie uns zuerst die Liga auf dem Niveau von mindestens Spanien machen
Piqué hat in Barcelona bis zum Saisonende eine gehaltsminderung von 50 Prozent vereinbart
Der ehemalige Verteidiger von Rostow Bashtush wechselte von Lazio Rom zum saudischen Al-Ain
Schwartz über Dynamo: der Eindruck vom Trainingsgelände ist ausgezeichnet
Stürmer Metz Gyan ist im September bester Spieler der 1.Liga. Er ist der Anführer des Torschützenkönigs, Ibrahim nyan, der im September vom französischen Fußball-Verband (UNFP) zum besten Spieler der Liga 1 gewählt wurde