Switzerland

Vaudois et Helvètes pleurent Gilbert Kaenel

À l’image du premier prince de Rome, on le pensait un peu éternel. Gilbert Kaenel, celui qu’on appelait depuis des temps immémoriaux Auguste, est décédé subitement jeudi dernier, chez lui à Moudon.

Véritable père puis directeur du Musée cantonal d’archéologie de 1985 à 2015 (il aimait rappeler que son prédécesseur était dentiste), ce pionnier de l’archéologie avait 70 ans.

Le grand public lui doit beaucoup. Vulgarisateur de talent, coéditeur de la somme que constituent les Cahiers d’archéologie romande, à la tête d’innombrables expositions et programmes de recherche, il a contribué à nos connaissances de l’histoire et de l’évolution du Pays de Vaud, et au-delà.

Après de premiers coups de truelles à Ogens, à Baulmes puis à Yverdon, le Payernois, fils du conservateur de l’abbatiale, s’est consacré à l’âge du fer et à la période laténienne, jusqu’à en devenir la référence européenne. Ses recherches sur les oppida et autres agglomérations celtiques ou sur le devenir des Helvètes avant et après la Guerre des Gaules ont, notamment, fait date.

«C’était là qu’il y avait tout à faire, c’était la période la moins connue», témoigne Denis Weidmann, ancien archéologue cantonal et compère de longue date. Avec le professeur Daniel Paunier, ces trois fondateurs de l’archéologie vaudoise ont mis en place la protection du patrimoine souterrain, son étude et sa muséographie dès les années 60. «Il y avait tout à faire, jusqu’aux lois.

«Auguste faisait partie d’une petite brigade de fouilleurs qui s’est constituée sur le tas, raconte Denis Weidmann. Tout ou presque se dessinait sur une table de bistrot, une période héroïque et révolue. Un vrai chercheur. Selon lui, il fallait décloisonner, regarder au-delà des limites pour donner un sens global aux vestiges. Il essayait de comprendre l’origine de l’identité locale, comme ça, sans faire de vagues.»

L’archéologue Marie-France Meylan-Krause abonde. «C’était un ponte d’envergure internationale qui ne refusait jamais une conférence ou une visite guidée pour les gens d’ici.»

Gilbert Kaenel restera associé à des fouilles majeures: les barques d’Yverdon, l’oppidum du Vully, le site de Vidy. Il disparaît alors que l’étude de ce qu’il qualifiait de découverte la plus marquante de sa vie, le sanctuaire celtique du Mormont, se poursuit.

Tous ses disciples dépeignent un bonhomme un rien bourru en apparence, multifacette, cachant une infinie générosité. Un grand gaillard, toujours l’oignon en poche, avançant un peu penché comme pour mieux voir les détails d’une céramique gauloise ou d’une étiquette de chasselas.

«Un amoureux de la chose vaudoise. Il pouvait passer des heures dans des pintes à simplement écouter les gens», raconte son complice Laurent Flutsch, directeur du Musée romain de Lausanne-Vidy.

En recevant l’insigne de commandeur des Arts et des Lettres de la main de la ministre française, le Broyard avait alors dit qu’il n’avait pas la modestie de refuser. Dans l’exposition que le Musée romain lui avait dédiée, Auguste, qui manquait rarement les Brandons, les vendanges ou trois décis à la Couronne, y décrivait avec le talent d’un Gilles la mentalité des Vaudois: «Une forme d’épaisseur feinte, de lourdeur qui cache une finesse insondable.» C’est cet esprit qui vient de perdre un de ses sacrés représentants.

Football news:

Konzert von Shirokov in Comment.Die Show: nannte YAKIN ein sauberes Arschloch, erinnerte sich an den Kampf mit Glushakov und die Auseinandersetzungen wegen Hulk und Witzel
John Flanagan: Trent ist der beste Rechte Verteidiger der Welt, wird aber am Ende im Mittelfeld von Liverpool spielen
Kike Setien: die fünf-Ersatz-Regel schadet Barcelona
Riyad Marez: Jetzt ist die Zeit für den Sieg von Manchester City in der Champions League. Wir haben alles dafür
Havertz war der beste Torschütze der U21-Bundesliga in der Geschichte
Roter Stern Belgrad ist zum Dritten mal in Folge Serbiens Meister geworden
PSG kauft Icardi für 50+7 Millionen Euro von Inter ab. Die Vereine haben sich geeinigt