Switzerland

Vallée de Joux: Bijou naturel, le lac Brenet sera mieux protégé

Les autorités vaudoises, associées aux Communes du Lieu et de L’Abbaye, vont classer le «petit frère» du lac de Joux. On pourra toujours s’y baigner.

Le lac Brenet.

Le lac Brenet.

Antoine Blanc-A

Il inspira Devicque, Aberli ou encore Vallotton, qui, contemplatifs, lui dédièrent lithographies, gravures et tableaux. Aujourd’hui, ce sont les fonctionnaires de la Direction générale de l’environnement (DGE) qui se portent au chevet du lac Brenet. Le Canton de Vaud souhaite mieux le protéger, a-t-il annoncé mardi. Il lance simultanément deux procédures: la consultation du Plan directeur des rives du lac et la mise à l’enquête publique de la Décision de classement du site. Moins poétique qu’une peinture à l’huile, certes, mais plus utile pour la biodiversité.

«Compte tenu de la raréfaction des milieux marécageux en Suisse, ce petit lac d’altitude et sa ceinture de végétation aquatique revêtent une grande importance pour la faune et la flore qu’ils abritent», indique Catherine Strehler Perrin, cheffe de la division Biodiversité et paysage à la DGE. Le site, illustre-t-elle, est l’un des seuls en Suisse à voir pousser la sabline de Suède, une espèce de plante en danger d’extinction.

Une protection obsolète

La Décision de classement du lac Brenet remplace l’Arrêté de classement cantonal de 1980, lequel est obsolète – antérieur qu’il est aux inventaires fédéraux. Il y a quarante ans, c’est une protection essentiellement paysagère qui fut consacrée à ce plan d’eau de 65 hectares pour 4 kilomètres de rives. L’objectif consiste désormais à améliorer la protection des biotopes du lac, en particulier les bas marais, les roselières et les zones alluviales. Il est ainsi question de renaturer le ruisseau de la Sagne, mais aussi, notamment, de canaliser les activités humaines aux endroits les moins dommageables pour l’environnement.

Pour le public, il n’y a toutefois pas de grand chambardement à attendre de ces mesures, tempère Catherine Strehler Perrin. «La baignade dans le lac sera toujours possible, mais dans des zones qui seront à l’avenir bien définies. Les trois plages existantes (ndlr: celles des Charbonnières, du terrain de foot et des «Vieilles Maisons») sont confirmées et même officialisées.» De même, le sentier pédestre faisant le tour du lac subsistera lui aussi. Plusieurs chemins menant à de petites criques ou à des bateaux vont en revanche disparaître.

«La baignade dans le lac sera toujours possible, mais dans des zones qui seront à l’avenir bien définies»

Catherine Strehler Perrin, cheffe de la division Biodiversité et paysage

C’est d’ailleurs pour les pêcheurs que les choses vont passablement changer. Fini les épaves flottantes et l’amarrage n’importe où, faute d’infrastructures. «Des places, pontons et boucles seront aménagés à des endroits précis. Il s’agit en fait de mieux organiser l’utilisation de l’espace public.»

Les Communes du Lieu et de L’Abbaye ont été étroitement associées à ce nouveau plan. Leurs autorités seront présentes au côté des représentants de l’État lors d’une séance d’information à la population, agendée au 9 octobre prochain aux Charbonnières.

Football news:

Barcelona-die erste Mannschaft, für die zwei 17-jährige Spieler Im Champions-League-Spiel erzielten
Die Entwicklung von Atalanta hat einen entscheidenden Punkt erreicht: der Klub wird sich bald entweder zu Napoli oder zu Roma entwickeln. Miranchuk ist ein Symbol für Veränderungen
Sharonov trat in den Trainerstab von Zypern Paphos
Juran führte Chabarowsk SKA
Brügge-Stürmer Dennis über Zenit: ich habe gesagt, dass ich nur Grandas Tore, aber es war ein Witz
PSG-Verteidiger Kimpembe über das 1:2 gegen Manchester United: wir können nur uns selbst die Schuld geben
Lopetegui über das 0:0 gegen Chelsea: Sevilla zeigte ein gutes Teamspiel