Switzerland

Vague de chaleur et coronavirus, un cocktail explosif

Les fortes températures enregistrées vendredi dans les pays européens ne doivent pas éclipser le port du masque et la distanciation physique, alertent les autorités.

En Grande-Bretagne (photo) et en Allemagne, les services météo ont annoncé que vendredi était le jour le plus chaud de l'année jusqu'ici.

En Grande-Bretagne (photo) et en Allemagne, les services météo ont annoncé que vendredi était le jour le plus chaud de l'année jusqu'ici.

KEYSTONE

L'Europe de l'Ouest suffoque vendredi sous une chaleur intense, les températures dépassant 40°C par endroits, poussant les autorités à rappeler la persistance de l'épidémie de coronavirus à ceux qui se ruent sur les plages ou abandonnent le masque.

Pays en alerte

En France, des risques de canicule ou d'orages sont signalés dans un tiers des départements métropolitains. La température est montée localement à 40° et 41°C à l'ombre en région parisienne, dans le centre et une partie du Nord-Est du pays.

«Le respect des gestes barrières, notamment la distanciation physique et le port du masque lorsque celle-ci n'est pas possible, doit perdurer» même si les températures grimpent, a souligné la Direction générale de la Santé (DGS) qui appelle également à porter une attention particulière aux personnes âgées.

Les établissements hébergeant des personnes âgées sont en alerte, devant concilier les mesures de prévention liées à la canicule et celles liées au Covid-19 pour cette catégorie particulièrement fragile de la population.

En région parisienne, les autorités ont restreint la circulation automobile pour éviter un pic de pollution vendredi, jour de départ pour des millions de vacanciers du mois d'août.

AFP

En Italie, 14 grandes villes ont été placées au plus haut niveau de danger lié à la chaleur pour les plus fragiles (malades, personnes âgées...). Outre la capitale Rome (37°C), sont également concernées Bologne (39°C), Florence (38°C), mais aussi Pérouse, Turin ou Vérone, toutes dans le Nord du pays.

Malgré la forte chaleur, les Romains semblaient disciplinés et la plupart ne quittaient pas leur masque, même dans la rue.

«Même s'il fait une chaleur étouffante, il vaut mieux supporter 38°C que d'attraper le coronavirus», philosophe Daniela Iannelli, 55 ans, fonctionnaire locale.

Pour Adriana Poli, 64 ans, retraitée venant de Bergame, ville du Nord de l'Italie la plus endeuillée par le Covid-19, «il faut s'adapter à la chaleur». «Venant de Bergame, on sait ce que c'est. Le masque est une aide précieuse même si ça peut être fastidieux de le porter. Il vaut mieux le masque que des morts», explique-t-elle.

Jour le plus chaud de l'année

Aux Pays-Bas, les autorités locales ont averti la population d'éviter la station balnéaire de Zandvoort, près d'Amsterdam, trop fréquentée pour permettre le respect la distanciation physique.

Selon l'opérateur ferroviaire, les trains pour Zandvoort ont été pris d'assaut par ceux cherchant à échapper à la chaleur dans le pays.

«Il y a d'autres plages plus calmes sur nos côtes (...) je vous conseille de les chercher», a déclaré la présidente de l'autorité régionale de sécurité, Marianne Schuurmans, citée par les médias hollandais.

Mais à Lauwersoog (Nord), de longues files de cyclistes attendaient également à l'embarcadère du ferry pour Schiermonnikoog, une des îles néerlandaises de la Frise occidentale, près de la frontière allemande.

En Grande-Bretagne et en Allemagne, les services météo ont annoncé que vendredi était le jour le plus chaud de l'année jusqu'ici.

En Allemagne, les piscines publiques qui font d'habitude le plein à cette période de l'année reçoivent peu de monde en raison des restrictions liées au Covid-19 (réservation obligatoire d'un créneau horaire, temps maximum alloué, cabines supprimées, etc.). Par conséquent, rivières et lacs deviennent très prisés et les autorités ont dû rappeler le nécessaire respect des distances.

Au Royaume-uni, la météo estivale a été jusqu'ici décevante et les Britanniques des régions méridionales – où le mercure a franchi vendredi les 30°C, dépassant même 37°C par endroits à Londres – se sont rués sur le littoral. Des photos de plages bondées ont été postées sur les réseaux sociaux et dans la matinée, les passagers faisaient la queue pour prendre les trains de Londres à Brighton, station balnéaire de la côte Sud.

La vague de chaleur sera de courte durée selon le Service de météorologie britannique: les températures, restées tempérées dans les régions septentrionales, devraient chuter brutalement durant le weekend dans le Sud du pays et repasser autour d'un peu plus de 20°C.

epa08576855 People enjoy the sunshine at Southend Beach, Britain, 31 July 2020. The Met Office has predicted 31 July to be the hottest day of the year so far with temperatures possibly 35C in Greater London, according to media reports. EPA/NEIL HALL

epa08576855 People enjoy the sunshine at Southend Beach, Britain, 31 July 2020. The Met Office has predicted 31 July to be the hottest day of the year so far with temperatures possibly 35C in Greater London, according to media reports. EPA/NEIL HALL

KEYSTONE

( AFPE/NXP )

Football news:

Barys 20 Tage vor dem Start der KHL: Sie wissen nicht, wo Sie spielen sollen, die Legionäre sind vom Team abgeschnitten
Areolaa kehrte nach seiner Leihgabe bei Real zu PSG zurück
Manchester United kann Ousmane Dembélé für ein Jahr mit einer Ablösesumme verpflichten
Roma wird von einem Milliardär aus den USA gekauft, der bei Nolan in Dunkirk gedreht hat. Sein Sohn verliebte sich in Rom, während er mit Ridley Scott arbeitete
Hargreaves über Borussias Weigerung, Sancho loszulassen: Das ist ein Bluff. Sie versuchen nur, mehr Geld von Manchester United zu bekommen
Daniel Sturridge: die Rückkehr nach APL ist meine Priorität. Hungrig nach Fußball wie nie
In Valencia wurde das Coronavirus bei zwei Menschen identifiziert