Switzerland

Revue de presse: La Question jurassienne est définitivement réglée

Après le «oui» net des Prévôtois au rattachement de leur ville, Moutier, au canton du Jura, la presse suisse estime que la Question jurassienne est réglée. Il faut désormais recoller les morceaux entre une population divisée.

Les habitants de Moutier ont accepté par plus de 54% de rattacher leur ville au canton du Jura.

Les habitants de Moutier ont accepté par plus de 54% de rattacher leur ville au canton du Jura.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Avec un soutien supérieur à celui du scrutin de 2017, «Moutier est définitivement une ville jurassienne», s’enthousiasme le «Quotidien Jurassien» dans son édition de lundi, après que 54,9% des Prévôtois ont dit «oui» au rattachement de leur cité au canton du Jura.

«La netteté du résultat implique que cette sanction populaire est définitive et incontestable. Irréversible!» estime le journal jurassien. Berne doit désormais «reconnaître sa défaite et laisser Moutier vivre sereinement son indépendance».

Avec 374 bulletins départageant les autonomistes des séparatistes, c’est en effet «probablement trop pour aller chercher la petite bête», abonde «ArcInfo». «Il y a quatre ans, seuls 137 suffrages séparaient le oui au Jura du non». Cette petite majorité avait ouvert «la porte à une remise en cause du résultat du scrutin et, au final, à son annulation en août 2019 par le Tribunal administratif du canton de Berne», rappelle le journal neuchâtelois. La population du canton du Jura, «associée à toute celle de l’arc jurassien, peut désormais avancer».

«L’histoire est écrite»

Même constat du côté de «La Tribune de Genève» et de «24 Heures». Si la ville de Moutier s’est prononcée dimanche pour la huitième fois sur son appartenance cantonale, «pour la première fois, le score est sans appel». «L’histoire est écrite».

À l’instar de nombreux autres journaux, «Le Temps» estime que la Question jurassienne est désormais «réglée sur le plan institutionnel, neuf ans après la signature d’une déclaration d’intention entre les cantons de Berne et du Jura». Il faut désormais «calmer les esprits et songer à la réconciliation», écrivent «La Tribune de Genève» et «24 Heures». «C’est indispensable pour la ville», remarque le «Quotidien Jurassien».

Près de la moitié de la population de Moutier se sent encore bernoise, note «Le Temps». «Les autorités communales à majorité autonomiste ne devront pas, minimiser cet état de fait – et encore moins le négliger – lorsqu’il s’agira de reconstruire un climat politique sain, essentiel pour l’avenir de la ville».

«L’abcès purulent de Moutier enfin crevé», la Confédération suisse et les deux cantons doivent, quant à eux, faire face à leurs promesses, souligne «Le Journal du Jura». Outre mettre un terme définitif à la Question jurassienne, «ils devront aussi faire comprendre aux plus bornés des Alémaniques, que, sans Romands, le canton de Berne risquerait une lente ‹argovisation'».

Stratégie gagnante des autonomistes

Le départ de Moutier représente en effet «une perte pour le canton de Berne, pour le Jura bernois et même pour les Romands de Bienne», juge le journal. Il appelle les francophones bernois à «faire preuve de solidarité sans failles pour que cette amputation de 7400 habitants n’ait pas de conséquences sur leur épanouissement et surtout sur les droits que leur confèrent la constitution et la loi».

Analysant le résultat du vote, le «Quotidien Jurassien» estime qu’en misant sur la continuité de leur victoire de 2017, les autonomistes ont diffusé «une propagande efficace, dynamique, enthousiaste […] L’équipe de campagne antiséparatiste a en revanche été remaniée». Si elle a tenté de positiver son message, elle «a été fort peu entendue». «Peut-être qu’en s’affirmant clairement pro-bernois plutôt que non-séparatistes […] les arguments auraient mieux passé»

Dans tous les cas, «l’exercice de la démocratie est réussi», constatent «La Tribune de Genève» et «24 Heures». Après l’invalidation du scrutin il y a quatre ans, «la Confédération et les deux cantons concernés, avec les nombreuses mesures mises en place pour surveiller ce scrutin hautement symbolique, n’avaient pas le droit à l’erreur».

ATS

Football news:

In unserem Serie-A-Telegramm führen wir weiterhin Umfragen durch, um den besten Spieler der italienischen Meisterschaft in der Saison 2020/2021 zu wählen. Die Abstimmung findet in Form eines Playoff-Rasters statt. Es ist 1/4 gegangen, es ist Zeit, die Ergebnisse zusammenzufassen
Strafe für 9 Superliga-Klubs: eine Gesamtspende von 15 Millionen und eine Absage von 5% der Euroeinnahmen. Mit Real, Juve und Barça verspricht die UEFA, sich ernsthafter mit der Rebellion auseinanderzusetzen
Neymar verlängert seinen Vertrag bei PSG bis 2026. Am Samstag wird Stürmer Neymar weiter bei PSG spielen. Der 29 Jahre alte Brasilianer habe sich mit dem Verein auf eine Vertragsverlängerung bis 2026 geeinigt, teilte die L ' Equipe mit
Arsenal kann Onan unterschreiben, wenn seine Disqualifikation verkürzt wird. Ajax will 14 Millionen Euro für den Torwart
Lille hält zwei Runden vor dem Ende die Führung in der 1.Liga. Die letzten Spiele - mit St. Etienne und Angers steht die Saison in der französischen Meisterschaft kurz vor dem Abschluss. In der 36. Runde der 1. Liga war Lille stärker als Lance
FIFA-Präsident Gianni Infantino hat die Frage nach drei Klubs beantwortet, die noch nicht aus der Super League ausgeschieden sind: Real Madrid, Juventus Turin und Barcelona
Golovin hat einen negativen Coronavirus-Test bestanden