Switzerland

Revue de presse: La pandémie creuse les inégalités en Suisse aussi

A l’instar d’autres problèmes de santé, le risque de contracter le Covid-19 et d’en mourir est bien plus élevé pour les personnes à bas salaire.

Des bénévoles préparent les sacs de distribution alimentaire gratuite en décembre dernier aux Vernets, à Genève.

Des bénévoles préparent les sacs de distribution alimentaire gratuite en décembre dernier aux Vernets, à Genève.

AFP

La crise du Covid-19 est comme une loupe géante de la société : elle rend les problèmes préexistants plus visibles, s’alarme Thomas Abel, sociologue de la santé à l’Université de Berne, dans la SonntagsZeitung du jour. Cette pandémie est une occasion à saisir pour mettre en exergue, d’un point de vue scientifique et politique, l’effarante augmentation de l'inégalité des chances en matière de santé.

En effet, le chercheur constate que les personnes à bas salaires, comme les migrants, sont plus nombreux dans des secteurs où le home office est impossible: la construction, le commerce de détail et les soins. Ces travailleurs prennent davantage les transports publics et vivent dans des logements exigus, où les mesures de précaution sont plus difficiles à respecter. Ils ont non seulement un risque accru de contamination par le Covid-19, mais tendent aussi à en souffrir plus sévèrement.

Or, ils sont à la base déjà en moins bonne santé que les plus aisés. A cet égard, il convient de garder à l’esprit que les personnes au niveau d’instruction le plus élevé vivent en moyenne 7 à 8 ans de plus que les plus démunis.

Des masques gratuits?

Thomas Abel déplore que la Suisse n’en fasse pas assez pour soutenir les personnes en marge de la société dans cette crise. Le sociologue préconise de commencer par des choses symboliques, comme de proposer des masques de protection gratuits pour tous. Car, estime-t-il, de nombreuses familles à faible revenu n'ont tout simplement pas de réserves financières pour les acheter.

Football news:

Alaba will bei seinem neuen Verein im Mittelfeld spielen. Diese Bedingung stellte er Real Madrid und PSG vor.Es ist noch nicht bekannt, in welchem Verein Verteidiger David Alaba, der vor einiger Zeit angekündigt hatte, den FC Bayern in diesem Sommer zu verlassen, seine Karriere fortsetzen wird
Leonardo: Eine Entscheidung über Mbappés Vertrag wird es bald geben. Auch mit Neymar ist man im Gespräch, mit ihm hat PSG-Sportdirektor Leonardo über den Verlauf der Verhandlungen über eine Vertragsverlängerung mit den Stürmern Kilian Mbappé und Neymar gesprochen
Eric Bai und: Wenn man mich fragt: Messi oder Ronaldo? ich werde sagen: Ramos. Der Verteidiger von Manchester United, Eric Bailly, lobte das Niveau von Real-Kapitän Sergio Ramos
Kopf Kick It Out: Giftige Männlichkeit im Fußball ist ein Problem. Einige halten es für normal, die Familie nach der Niederlage seines Teams anzugreifen
Gladbach hielt Pep-Angriff, aber City ohne Ball-macht. Ein Bonus war Bernard - er spielte wie Gündogan - Jetzt hat Gladbach weniger als 1% für das Viertelfinale
City hat viel Geld, um viele unglaubliche Spieler zu kaufen. Guardiola scherzte über die Gründe für die Siegesserie
Zunächst überlistete Zidane Gasperini mit einem Muster ohne Stürmer. Und dann kam die Löschung - und verwirrte die Pläne für beide Teams