Switzerland
This article was added by the user Levi Cox. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Que vaut son dernier bouquin?: Entre deux Kennedy

Que vaut son dernier bouquin?Entre deux Kennedy

Le chroniqueur de l’Amérique de Donald Trump se déguise en écrivain romanesque et paradoxalement attiédit l’un et l’autre dans «Les hommes ont peur de la lumière».

Douglas Kennedy à Barcelone, l’an dernier.

Douglas Kennedy à Barcelone, l’an dernier.

Keystone/EPA/Enric Fontcuberta

Depuis plusieurs années, Douglas Kennedy pose en dilettante voyageur entre les capitales européennes et les États-Unis, courant d’un concert classique de Paris à Londres suivant son envie, retrouvant le confort d’une maison dans les livres de son cher ami Flaubert. Mais lui, sait-il encore écrire au long cours? «Les hommes ont peur de la lumière», son 17e roman, hésite entre les genres.

Le thème renoue avec «Au pays de Dieu, voyage dans l’Amérique des fondamentalistes chrétiens» (Éd. Belfond, 2004), et insiste sur les travers de l’administration Donald Trump. Le héros, ancien cadre qui survit en jouant les chauffeurs de taxi Uber, embarque une passagère qui aide les candidates à l’avortement. C’est «le doula», un accompagnement d’autant plus difficile dans des cliniques menacées par les bombes des extrémistes «pro-life». Entre Brendan le mâle aimé désillusionné et Élise la belle bonne âme se noue une amitié platonique.