Switzerland

Pour la Saint-Valentrain, l'amour des transports publics

C'est un jeu de mots tout simple pour une journée consacrée à l'amour. Les Verts vaudois, mais aussi les écologistes français, placent cette journée sous le signe de l'amour des transports publics: la Saint-Valentrain. Le rapprochement n'est pas totalement tiré par les cheveux, car dans le champ sémantique de «transport», il existe bien la notion de l'élan amoureux.

Depuis 2012

Pour les grands sentimentaux, qui seraient contrariés lors de cette journée, il reste une possibilité de répandre l'amour autour de soi en protégeant le climat. C'est le message des Verts, qui, comme l'amour éternel, n'est pas nouveau: «Nous faisons cette action depuis 2012, précise le président des écologistes vaudois, Alberto Mocchi. Nous avons commencé lors des élections de cette année-là».

Offre encore insuffisante

Huit ans plus tard, le message n'a pas perdu de sa fraîcheur pour lutter contre le réchauffement climatique. Les Verts remercient donc les pendulaires en leur offrant un symbolique coeur en chocolat au lait. Dans un flyer, ils rappellent: «Aux heures de pointe, l’expansion du trafic individuel motorisé atteint, de fait, ses limites sur la plupart des routes vaudoises, mais l’offre et les capacités restent insuffisantes sur la plupart des lignes de transports publics.» Il faut donc investir dans l'amour des tranports en commun et pas avec des trains en chocolat.

Eric Felley