Switzerland

Politique d’asile: Une expulsion vers l’Éthiopie cristallise les tensions

Un Éthiopien domicilié à Yverdon doit être embarqué dans un vol spécial mercredi matin. Des associations d’aide aux migrants dénoncent ce retour vers un pays dont la situation est «plus que préoccupante».

Image d’illustration.

Image d’illustration.

KEYSTONE

Éthiopien domicilié à Yverdon dans une chambre qu’il partage avec sa sœur et son neveu, Solomon est sur le point de quitter la Suisse où il est arrivé comme requérant d’asile voilà plus de 7 ans. Contraint forcé. Mercredi matin en principe, il sera conduit du Centre de détention administrative de Frambois (GE) à l’aéroport de Cointrin où l’attend, lui et quatre autres migrants déboutés, un vol spécial à destination d’Addis Abeba. Une décision prise par le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) qui a conduit le quadragénaire (il est né en 1978) à entamer dimanche une grève de la soif et de la faim.

Déjà très affecté par une situation qui le mine depuis de longues semaines – il a refusé le plan de vol qui lui avait été proposé après le début de la pandémie –, il se trouve actuellement dans un état critique, selon la Coordination Asile Vaud. «Il préfère mettre sa santé en danger que de risquer l’expulsion», déplore Élise, militante au sein de ce mouvement. Un mouvement qui s’indigne depuis plusieurs jours de cette sanction prononcée «malgré la guerre, la crise et la pandémie qui frappe l’Éthiopie actuellement dans une situation plus que préoccupante». Mardi, par voie de communiqué, la section suisse d’Amnesty International en a fait autant en demandant l’arrêt des rapatriements forcés vers ce pays.

Mise en danger?

Samedi, la Coordination Asile a écrit à la cheffe du Département fédéral de justice et police, Karin Keller-Sutter, et au Secrétaire d’État aux migrations pour demander la suspension du vol de mercredi. «Alors même que la situation politique se détériore en Éthiopie et que nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour dénoncer cette pratique […], on peut se demander, cyniquement, si la Confédération ne profite justement avant que des mesures diplomatiques soient prises qui l’en empêcheraient?» mentionne le courrier.

Des hauts responsables de l’ONU et de l’Union européenne évoquent à propos de ce pays de la Corne de l’Afrique des rapports faisant état de violences ciblant certains groupes ethniques, d’assassinats, de pillages massifs, de viols, de retours forcés de réfugiés et de possibles crimes de guerre. «Or, une mise en danger de l’individu lors du retour forcé est illégale», rappelle la Coordination Asile Vaud.

«Il n’y a actuellement aucune situation de violence générale en Éthiopie.»

Le Secrétariat d’État aux migrations

Contacté à ce propos, le SEM nous a répondu par e-mail qu’il suivait de près la situation actuelle en Éthiopie et surtout de manière attentive le développement dans l’État régional du Tigré: «Il n’y a actuellement aucune situation de violence générale dans le pays.»

Solomon a été arrêté et placé en détention à Frambois le 18 janvier, alors qu’il se rendait au Service de la population vaudoise (SPOP) pour renouveler son papier d’aide d’urgence. Pourtant, par volonté politique, le Canton de Vaud a interdit l’arrestation de migrants dans ce contexte-là. À deux exceptions près, précise Stève Maucci, chef du SPOP: «Pour des personnes ayant eu une condamnation pénale (en dehors du séjour illégal et de l’entrée illégale) ou/et pour celles qui font l’objet d’une interdiction d’entrée en Suisse dûment notifiée.» Le SPOP ne communiquant pas sur les dossiers personnels pour une question de protection des données, il n’en dira pas davantage, sinon qu’il a agi conformément à la loi.

Football news:

Cavani ist wieder im Training und wird wahrscheinlich mit Crystal Palace spielen
Fabio Capello: Juve spielte Rugby gegen Porto. Nur Ronaldo und Chiesa können einen Unterschied in dieser Zusammensetzung machen
Neymar: Ich habe geschrieben, wie ich mich von der Verletzung erholt habe, und habe keine Nachrichten mit den Worten bekommen: Wow, was für ein Profi. Kein einziger PSG-Stürmer Neymar äußerte sich unzufrieden mit der Aufmerksamkeit, die ihm bei seiner Arbeit an der Genesung zukommt
Ole-Gunnar Sulscher: Die Arbeit der Schiedsrichter ist sehr komplex und ohne zusätzlichen Druck. Wir müssen ihre Entscheidungen treffen
Er gibt dem Klub 30% des Einkommens
Trent vergöttert Gerrard von Kindheit an und kam in ein Märchen: Er erhielt von Steven Pflege und Kapitänsbinde. Die Geschichte der schönen Beziehungen
Hazards Genesung nach der Verletzung verzögert sich. Wahrscheinlich wird er am 7.März nicht mit Atlético spielen