Switzerland

Philippines: Un million de personnes évacuées à l’approche du typhon Goni

L’arrivée d’un typhon a contraint les autorités à faire évacuer plus d’un million d’habitants. Des vents «destructeurs» et des inondations sont redoutés.

Le typhon Goni, le plus puissant de cette année, se dirige vers les Philippines.

Le typhon Goni, le plus puissant de cette année, se dirige vers les Philippines.

AFP

Près d’un million d’habitants ont été évacués samedi aux Philippines, alors que le typhon Goni, le plus puissant de cette année, se dirige vers le pays, les autorités redoutant des vents «destructeurs» et des inondations.

Avec ses vents «destructeurs» pouvant atteindre les 205 km/h et des vagues pouvant atteindre 3 mètres sur les côtes, le typhon devrait atteindre l’île de Catanduanes dimanche matin avant de traverser l’île principale du pays, Luzon, ont prévenu les services météorologiques.

Goni arrive une semaine après Molave, qui a touché la même région, faisant 22 morts et inondant une grande région agricole, avant de continuer sa route vers le Vietnam.

«Nous nous attendons à des ondes de tempête, et nous surveillons les volcans Mayon et Taal pour d’éventuelles coulées de boue volcanique», a déclaré à la télévision ABS-CBN Mark Timbal, porte-parole de l’agence chargée de la réponse aux catastrophes naturelles.

Equipes de secours

«Les vents violents et les pluies diluviennes» attendus pourraient provoquer inondations et glissements de terrain en masse dans cette région de 20 millions d’habitants, ont prévenu les services météorologiques.

Le chef de la Défense civile Ricardo Jalad a indiqué que «près d’un million» de personnes avaient quitté leur domicile dans la région de Bicol, qui comprend la partie méridionale de l’île de Luzon et l’île de Catanduanes.

Les autorités ont envoyé samedi dans les zones à risque des véhicules, du matériel et des équipes de secours en prévision de l’arrivée du typhon.

Les établissements scolaires vides depuis le début de l’épidémie de Covid-19 servent de centres d’hébergement d’urgence pour les personnes évacuées, ainsi que les salles de sport et les centres d’évacuation gérés par le gouvernement.

Refuge dans les écoles

«L’évacuation des populations menacées est rendue encore plus difficile cette année à cause du Covid-19», a expliqué à l’AFP le porte-parole des services de défense civile régionaux, Alexis Naz.

Les écoles, fermées à cause du virus, serviront de refuge, mais là où on aurait pu normalement mettre 16 personnes par salle, le nombre sera limité à 5 par salle en raison de la pandémie, a-t-il expliqué.

Mary Ann Echague, 23 ans, ses deux enfants, ses parents et des frères et soeurs ont fui leur domicile situé à Legazpi, ville côtière de la région de Bicol, pour venir se réfugier dans une école où ils partagent une salle de classe avec plusieurs autres familles.

La famille, déjà éprouvée par de précédents typhons, a emporté un réchaud, de la viande en conserve, des nouilles instantanées, du café, du pain, des oreillers et des couvertures.

«À chaque fois que nous avons été touchés par un typhon, notre maison a subi des dégâts, et depuis, elle est construite en bois avec un toit en tôle galvanisée», raconte-t-elle. «Nous avons toujours géré», explique-t-elle.

Les Philippines touchées chaque année

Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées bloquées après que les gardes-côtes eurent ordonné aux ferries et aux bateaux de pêche de rester à quai, les vagues pouvant atteindre 15 mètres de haut en mer.

Goni devrait s’affaiblir «considérablement» en traversant l’île de Luzon avant d’atteindre lundi matin la Mer de Chine méridionale, selon les services météorologiques.

Les Philippines sont touchées chaque année en moyenne par une vingtaine de tempêtes tropicales et de typhons, qui détruisent les récoltes, les maisons fragiles et les infrastructures, maintenant des populations entières dans la pauvreté permanente.

Le pire de l’histoire récente a été, en 2013, le super typhon Haiyan, qui avait fait plus de 7’300 morts, notamment dans la ville centrale de Tacloban submergée par des vagues géantes.

AFP/NXP

Football news:

Chiesa traf zum ersten mal für Juventus - Dynamo Kiew
Griezmann erzielte zum ersten mal in 3 spielen für Barça in Folge. In der 14.Minute erzielte blau-weiß-Stürmer Antoine Griezmann mit der Ferse den Anschlusstreffer für den Katalanen Jordi Alba. Der Franzose erzielte in den letzten sieben spielen für Barça den fünften Treffer. Griezmann war auch in den Partien La Liga gegen Osasuna (4:0), Betis Sevilla (5:2) und Alaves (1:1) sowie im Spiel gegen Dynamo Kiew (2:1) in der Champions League erfolgreich. Außerdem erzielte der Franzose erstmals in drei spielen in Folge für Barcelona. Dass Griezmann zuvor unter dem neuen Cheftrainer Ronald Kouman in sechs spielen in Folge nicht in allen Turnieren getroffen hatte, ist bemerkenswert
Braithwaite erzielte 5 (4+1) Punkte für die letzten 3 Barça-Spiele. 13 Spiele zuvor hatte er in der 20.Minute noch nicht erzielt, als Stürmer Martin Braithwaite einen Schuss von Ousmane Dembélé parierte
Paul Nedved: Juventus ist nicht auf Ronaldo angewiesen. Jeder Mannschaft wird ein solcher Spieler fehlen
Holand und Gian werden wegen Muskelverletzungen nicht mit Lazio spielen
Van Persie über das treffen mit Maradona: er küsste meinen linken Fuß und sagte, es sei das gleiche wie er
Bale muss nichts beweisen. Seine Anwesenheit ermutigt die Spieler von Tottenham. Davis über Mittelfeldspieler Gareth Bale: Tottenham-Verteidiger Ben Davis hat sich über Mittelfeldspieler Gareth Bale geäußert