Switzerland
This article was added by the user Lily Green. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Petite décision, gros enjeux: Cudrefin lance la valse des infrastructures

Petite décision, gros enjeuxCudrefin lance la valse des infrastructures

Le déplacement d’un terrain de sport permettra d’avancer dans la réorganisation des installations communales.

Après la crèche et les terrains de football, Cudrefin envisage de s’attaquer à l’agrandissement de sa salle polyvalente.

Après la crèche et les terrains de football, Cudrefin envisage de s’attaquer à l’agrandissement de sa salle polyvalente.

JEAN-PAUL GUINNARD

Dès 2023, les footballeurs du FC Cudrefin ne s’entraîneront plus à proximité immédiate de la route cantonale, mais quelques mètres plus loin. Jeudi, le Conseil communal a validé, à l’unanimité, un crédit de 143’000 francs pour créer ce nouveau terrain d’entraînement, l’actuel devant faire place à un futur parking payant pour l’été touristique et une gare routière. «L’imbrication entre les infrastructures routières et les aménagements sportifs implique de commencer par ce déplacement», explique le syndic Richard Emmenegger. La suite s’apparentera à un jeu de chaises musicales.

«Le dossier de la garderie a pris du retard en raison d’un recours concernant les marchés publics.»

Pierre Roth, municipal

Avec sa Municipalité, l’édile se lance dans un véritable parcours d’obstacles, dans un secteur, en sortie de localité vers Neuchâtel, classé en zone d’utilité publique. C’est là que la Commune devait lancer la construction d’une crèche régionale et envisage la réfection et l’agrandissement de la salle communale, pour y loger aussi administration, Voirie et pompiers.

«Le dossier de la garderie a pris du retard en raison d’un recours concernant les marchés publics. Il peut désormais aller de l’avant et l’objectif sera d’ouvrir à la rentrée 2023», précise Pierre Roth, municipal.

Sondage sportif

Dans le cadre de cette course longue distance, Cudrefin souhaite aussi dynamiser sa zone sportive. Il faudra d’abord assainir la parcelle. À terme, un second terrain de football devrait être aménagé. Un sondage à la population, réalisé début 2022, montre aussi un intérêt, dans l’ordre, pour un terrain multisport, un fitness urbain, un skatepark et un mur de grimpe. «Nous allons déjà répondre partiellement aux souhaits de la population dès cet été en installant deux tables de ping-pong à la plage et en accueillant le pumptrack itinérant du canton», reprend le syndic.

Afin de réaliser ces chantiers, la Commune s’est dotée d’un plafond d’endettement à 24 millions de francs. Le quart concerne les associations intercommunales, le reste pourra être investi dans des infrastructures.

Sébastien Galliker est journaliste à la rubrique vaudoise depuis 2017. Au bureau de Payerne, il couvre l'actualité de la Broye vaudoise et fribourgeoise. Journaliste depuis 2000, il a travaillé à La Broye Hebdo, aux sports et en région.

Plus d'infos
@sebgalliker

Vous avez trouvé une erreur? Merci de nous la signaler.