Switzerland

Pas de raison de bouder l’hôtel

Notre journaliste rappelle que l’hôtellerie n’en est pas à sa première pandémie mais qu’elle devra néanmoins redoubler d’efforts pour attirer la clientèle dans ses établissements cet été.

Les hôteliers du canton de Vaud n’ont pas chômé pendant le confinement. Si leurs portes, pour la plupart, sont restées closes pendant près de deux mois, les acteurs du secteur ont repensé leur manière de fonctionner avec un but: garantir la sécurité de leurs futurs clients, mais surtout les rassurer.

Car le plus gros challenge à relever cet été pour les professionnels de l’hospitalité, c’est de parvenir à mettre suffisamment en confiance les vacanciers pour les attirer dans leurs établissements et éviter qu’ils ne se confinent entre eux et les quatre murs, le jardin et la piscine d’une maison de location. Ceci en jouant la carte d’une propreté digne du milieu hospitalier et d’un service de qualité, mais sans contact.

L’hôtellerie n’a pas attendu le Covid-19 pour se préparer au pire. Le scénario de la crise sanitaire type pandémie fait partie des risques connus qui pèsent sur le secteur. Et cela ne date pas d’hier.

Dans les années 90, l’Afrique du Sud – qui sort tout juste de l’apartheid et s’ouvre alors au tourisme international est frappée durement par l’épidémie de sida. Pour rassurer leur clientèle mais aussi leurs employés, les groupes hôteliers du pays augmentent sensiblement leurs normes d’hygiène. Même chose en 2003, lorsque le sras touche de plein fouet Hong Kong: là aussi, les établissements asiatiques mettent en place de nouveaux protocoles sanitaires. Et quand Ebola en Afrique ou encore H1N1 au Moyen-Orient surviennent: là encore, l’hôtellerie réagit au plus vite pour sécuriser les établissements ainsi que les échanges entre les clients et les membres du personnel.

Rendre visible le protocole sanitaire et parler ouvertement de la manière dont on nettoie les chambres fait partie de la stratégie des hôteliers pour rassurer leur clientèle. Pour autant, fréquenter leurs établissements durant les vacances n’est sûrement pas plus dangereux que de dîner au restaurant ou faire du shopping.

Mais les hôteliers vont devoir redoubler d’efforts pour que leurs clients se détendent malgré la présence discrète mais visible des membres du personnel prêts à désinfecter, à tout moment, chaque surface potentiellement contaminée.

«L’hôtellerie n’a pas attendu le Covid-19 pour se préparer au pire»

Fusszeile

Football news:

Luis Suarez: Unser Ziel ist es, die drei kommenden Spiele zu gewinnen. Wir warten darauf, dass Real falsch liegt
Kike Setien: Barcelona hat kein tolles Spiel gemacht. Espanyol spielte gut in der Abwehr
Anduhar Oliver über den Ausgleich: Fathi ging zu stark auf den Fuß und das Foul an der Spitze war vielleicht sogar noch gefährlicher
Atalanta verlängerte die SiegesSerie Auf 11 Spiele und besiegte Sampdoria mit 2:0
Milner absolvierte 536 Länderspiele und stieg in die Top 5 der Liga auf
Barça-Profi fatira im Derby gegen Espanyol. Er verbrachte 5 Minuten auf dem Feld
Suarez erzielte 195 Tore für Barcelona und kam auf den Dritten Platz in der Liste der besten Torschützen des Klubs