Switzerland
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nouvelle tuerie aux États-Unis: Pourquoi rien ne devrait changer après la fusillade d'Uvalde

Nouvelle tuerie aux États-UnisPourquoi rien ne devrait changer après la fusillade d'Uvalde 

Malgré l'émotion suscitée par la mort de 19 enfants dans une école primaire texane, il ne faut pas s'attendre à l'instauration de contrôles plus stricts sur les armes à feu. Les raisons d’une inaction politique.

Alexis Buisson - New York

Publié aujourd’hui à 18h13
Une famille en deuil après la mort de 19 enfants et deux enseignants abattus dans une école par un tueur de 18 ans, à Uvalde, une petite ville du Texas où vit une importante communauté hispanique. 

Une famille en deuil après la mort de 19 enfants et deux enseignants abattus dans une école par un tueur de 18 ans, à Uvalde, une petite ville du Texas où vit une importante communauté hispanique. 

allison dinner / AFP

Les Américains connaissent trop bien le schéma. Une école (ou un supermarché, ou un cinéma...). Une fusillade. Des élus qui appellent à des changements de lois sans que rien ne se passe. Puis, une nouvelle tragédie se produit et le cycle infernal reprend. Le meurtre d'au moins 19 enfants et deux enseignants dans une école primaire d'Uvalde (Texas), mardi 24 mai, risque fort de ne pas échapper à la règle.

Deuxième Amendement

L'obstacle principal sur le chemin des «pro-contrôle» des armes à feu: le Deuxième Amendement de la Constitution américaine. Cette disposition stipule qu'«une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne doit pas être transgressé».