Switzerland

New Dehli : Les agriculteurs envahissent le Fort rouge

En grève depuis deux mois, les paysans indiens refusent la réforme du gouvernement visant à libéraliser le commerce agricole. Le premier ministre refuse de plier.

Les agriculteurs ont réussi mardi à pénétrer dans le Fort rouge, symbole de l’indépendance indienne, pour hisser les couleurs de leur mouvement à la place du drapeau indien.

Les agriculteurs ont réussi mardi à pénétrer dans le Fort rouge, symbole de l’indépendance indienne, pour hisser les couleurs de leur mouvement à la place du drapeau indien.

AFP

Jamais une fête nationale indienne n’a été aussi chaotique. Mardi, des milliers d’agriculteurs ont pénétré dans le Fort rouge, l’un des monuments les plus emblématiques et les plus sécurisés de Delhi. D’autres affrontements entre forces de l’ordre et protestataires ont eu lieu dans au moins deux quartiers à l’ouest et à l’est de la capitale toute la journée, faisant un mort.

«Nous nous battrons jusqu’à notre dernier souffle parce que c’est notre terre qui est en jeu.»

Gamdoor Singh, 22 ans

Tout avait pourtant commencé dans le calme. Voilà deux mois que des dizaines de milliers de paysans dorment sous la tente, enveloppés dans leur couverture et le brouillard hivernal en bordure de New Delhi, pour forcer le gouvernement à abroger la libéralisation du commerce agricole. Alors ce 26 janvier, jour de fête nationale, leur offre l’occasion de se dérouiller les jambes en défilant dans les rues. Pendant la matinée, une ambiance bon enfant règne parmi le cortège sur l’avenue Rohtak, dans l’ouest de la ville. Une foule compacte avance avec entrain dans un brouhaha et une nuée de drapeaux indiens. Tous s’accordent sur un point: jamais ils ne plieront. «Nous serons là l’an prochain s’il le faut», martèle Gurpreet Singh, un cultivateur de patates de 54 ans. Le regard est fier, le ton sans réplique: «Dieu est de notre côté.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Football news:

Koeman über Griezmann auf Lager: Das ist keine Strafe. Neben Messi brauchte jemand schneller als Antoine
Es schien, als hätte Lisakovic das beste Tor des Wochenendes erzielt. Doch nach einer halben Stunde wurde er von Krychowiak überrollt - ein irrer Schuss aus halblinker Position in die Mitte
Nikolic wurde wegen Streitigkeiten mit dem Schiedsrichter wegen eines Elfmeters von ZSKA Moskau gesperrt. Er bekam zwei gelbe in 10 Sekunden
Ronald Kouman: Barcelona muss jedes Spiel gewinnen. Ich bin stolz auf die Mannschaft von Trainer Ronald Koumanla
Gerard Piqué: Ich bin stolz auf Barça. Das Team zeigte, dass es noch am Leben ist
Pep Guardiola über 20 Siege in Folge: Eine der größten Erfolge in seiner Karriere angesichts des Zeitplans, der Pandemie
In der 41. Minute erhielt Lionel Messi eine Verwarnung wegen eines Foulspiels an Fernando. Zwei Minuten später schob der Argentinier Verteidiger Jules Kunde in den Rücken und vereitelte einen Angriff des FC Sevilla. Lopetegui verlangte emotional, Messi die zweite gelbe Karte zu zeigen, aber Schiedsrichter Alejandro Hernandez entschied den Spieler nicht und zeigte stattdessen dem Trainer der Gastgeber die gelbe Karte