logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

«N'oubliez pas les paroles»: Séverine a eu un trou de mémoire

On suivait les passages victorieux de la Lausannoise Séverine dans l'émission «N'oubliez pas les paroles» de France 2 depuis le lundi 3 février. Ce soir-là, la prof de musique et de rythmique pour les petits à Cheseaux (VD) avait réussi l'exploit de battre la plus grande maestro de l'histoire du jeu, Margaux. Mais, mardi, lors de sa 13e participation, tout s'est arrêté sur «Petite Marie» de Francis Cabrel.

«J'ai eu un trou de mémoire, nous confie-t-elle. Chaque couplet commence soit par «Petite Marie» soit «Petite Furie», et je me suis emmêlé les pinceaux.» Audrey, sa concurrente, n'avait alors plus qu'à se souvenir d'une quarantaine de mots pour l'emporter. Ce qu'elle a fait.

Neuf enregistrements en un jour

«N'oubliez pas les paroles» n'étant pas en direct, Séverine aura fait deux journées sur le plateau, avec 4 émissions enregistrées le premier jour et 9 (!) le second. Ceci peut aussi expliquer le couac sur une chanson qu'elle est pourtant censée très bien connaître.

Avec 12 victoires et 74'000 euros de gains (79'000 francs), cela reste un très beau parcours pour Séverine. «Je suis fière, reconnaît-elle. J'ai toujours fait le maximum de points, sauf une fois, j'ai pu chanter des titres en entier et je ne me suis jamais assise sur le fauteuil.» Il tenait à cœur aussi à la Lausannoise de 36 ans de ne pas être éliminée dès sa victoire sur une championne, comme c'est souvent le cas.

Pas de Masters pour Séverine

Malheureusement, Séverine ne participera pas aux Masters, qui réunit les 16 plus grands maestros de «N'oubliez pas les paroles». Pour cela, elle aurait dû remporter au moins 159'000 euros.

D'ailleurs, que fera-t-elle de sa cagnotte? «Avec mon mari, on avait comme projet de rénover une cabane qu'il a héritée de sa famille dans la Vallée de Joux, répond Séverine. Mais, comme c'est une grosse somme, on ne veut pas se précipiter.»

Laurent Flückiger

Themes
ICO