Switzerland

Municipales: São Paulo, Rio: les Brésiliens élisent leurs maires

À l’issue d’une campagne en ligne pour cause de coronavirus, le deuxième tour des municipales brésiliennes est organisé ce dimanche.

Un bureau de vote à Igarape Miri, dans l’État de Para, lors du 1er tour des municipales le 15 novembre 2020.

Un bureau de vote à Igarape Miri, dans l’État de Para, lors du 1er tour des municipales le 15 novembre 2020.

AFP

Les Brésiliens élisent dimanche leurs maires lors du 2e tour des municipales où l’attention va se porter sur les deux plus grandes métropoles du pays, São Paulo et Rio, et quelques grandes villes telles Recife ou Porto Alegre où la gauche espère gagner.

La campagne a été essentiellement menée sur les réseaux sociaux pour ce scrutin repoussé de six semaines en raison de la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 172’000 morts et imposé un strict protocole sanitaire dans les bureaux, ouverts exceptionnellement dès 7 h 00 (11 h 00 suisses) pour les électeurs âgés.

À São Paulo, capitale économique et plus grande métropole du Brésil avec 12,5 millions d’habitants, le maire sortant âgé de 40 ans Bruno Covas, du PSDB (centre droit), est, selon l’institut Datafolha, favori avec 55% des intentions de vote devant Guilherme Boulos (45%), du Parti socialisme et liberté (Psol).

Guilherme Boulos, incarnation à 38 ans d’une gauche rénovée, a vu l’annonce vendredi de sa contamination par le Covid-19 le priver d’un dernier débat à forte audience sur TV Globo contre Bruno Covas, alors que leur écart de voix se réduisait. Sa quarantaine l’a également frustré d’un dernier jour de campagne et l’empêchera d’aller voter à ces municipales décidément atypiques.

À Rio de Janeiro, la messe est dite pour le maire sortant et ex-pasteur évangélique Marcelo Crivella, en passe d’être battu à plate couture dans la «Ville merveilleuse» de 6,7 millions d’habitants par l’ex-maire Eduardo Paes (2009-2016), du parti DEM (centre droit). Datafolha accorde 68% des intentions de vote à Eduardo Paes et 32% à Marcello Crivella, qui a été soutenu par le président Jair Bolsonaro.

Présidentielle de 2022

La ville de Recife (nord-est) offre une joute en forme de déchirements familiaux entre cousins et tenants de la jeune garde progressiste: Joao Campos, 26 ans, du Parti socialiste brésilien (PSB, centre gauche), est opposé à Marilia Arraes, 36 ans, du Parti des Travailleurs (PT, gauche). Un dernier sondage place à stricte égalité ces deux petits-enfants de l’ancien gouverneur du Pernambouc Miguel Arraes (1916-2005).

Porto Alegre (sud) s’annonce également très serré: Manuela d’Avila, jeune elle aussi (39 ans), s’est qualifiée pour le 2e tour sous l’étiquette du Parti communiste du Brésil, alliée au PT de l’ex-président Luiz Inácio Lula da Silva. Elle est dans un mouchoir de poche avec le candidat centriste Sebastiao Melo.

Ces municipales -- premier test électoral à mi-mandat pour Jair Bolsonaro -- vont donner des indications sur l’état des forces avant la présidentielle de 2022 où le chef de l’État d’extrême droite remettra son mandat en jeu. Il a enregistré un revers au 1er tour du 15 novembre: la majorité des candidats qu’il avait soutenus ont échoué et les partis traditionnels du centre et du centre droit ont été ragaillardis.

Sans parti depuis exactement un an après une errance qui l’a vu s’affilier successivement à neuf formations politiques, Jair Bolsonaro «n’est pas en grande forme pour 2022», estime le politologue David Fleischer, de l’Université de Brasília.

Si Jair Bolsonaro avait été facilement élu en se présentant comme un candidat antisystème en dépit de ses 27 années de députation, le message du 1er tour semble avoir été qu’il «n’est pas le phénomène que les gens ont imaginé», estime Michael Mohallem, de la Fondation Getulio Vargas. «Si cette impression se confirme, il aura du mal à être réélu» en 2022. Le président va par ailleurs être affaibli et isolé après le départ de son modèle Donald Trump de la Maison-Blanche en janvier.

Chômage record

Ce scrutin intervient alors que le plus grand pays d’Amérique latine voit arriver une deuxième vague de coronavirus, après huit mois d’épidémie qui l’a plongé dans la récession et a propulsé le chômage à un niveau record, avec plus de 14 millions de sans-emploi.

Pour ce 2e tour de vote, électronique et obligatoire, 38 millions de Brésiliens sont appelés à élire les maires et conseillers municipaux de 57 villes, dont 18 capitales d’État sur les 26 que compte le Brésil.

Des villes confrontées au manque de moyens dans la santé -- particulièrement criant avec la pandémie actuelle -- l’éducation, les transports publics ou le logement, mais aussi à l’endettement, la corruption et la violence.

La plupart des bureaux ferment à 17 h 00 (21 h 00 suisses), les résultats sont attendus quelques heures plus tard.

AFP/NXP

Football news:

West Ham bot 33 Millionen Euro für en-Nesiri. Sevilla hatte West Ham im Januar den FC Sevilla-Stürmer Youssef en-Nesiri verpflichtet. Die Londoner boten für den 23-jährigen Marokkaner 33 Millionen Euro zusammen mit Boni, doch der Spanische Klub reagierte mit einer Absage, wie Estadio Deportivo mitteilte. Laut der Quelle wird Sevilla wahrscheinlich am Ende der Saison an Nesiri verkaufen, um seine finanzielle Situation zu verbessern. West Ham wiederum will das Angebot bis zur Schließung des wintertransferfensters auf 40 Millionen erhöhen. Mit 12 Toren in 19 Saisonspielen teilt sich la Liga en-Nesiri die Führung im Torjäger-Rennen mit Luis Suarez (Atlético Madrid). Mehr zu seinen Statistiken finden Sie hier
Ich treffe Entscheidungen, also wenn wir nicht gewinnen, bin ich Schuld. Ärgerlich, denn wir hatten den richtigen Plan für das Spiel, in der ersten Halbzeit haben wir 4-5 Tore gemacht und konnten das Schicksal des Spiels entscheiden
Zobolev über tedesco bei Spartak Moskau: vielleicht wird die Saison gut enden und er will bleiben. Überrascht Sie die Aussage von tedesco nach dem Spiel gegen Zenit St. Petersburg, dass er am Ende der Saison gehen wird?
Liverpool steht kurz vor dem Transfer von Englands U16-Stürmer Gordon für 1+ Millionen Pfund
Simeone über die Führung von Atletico in La Liga: wir Denken nur an den nächsten Gegner
Ex-Verteidiger von Inter Skelotto wechselte zum argentinischen Racing
Kramaric erzielte das 74.Tor in der Bundesliga und brach den Rekord von Olic bei den Kroaten