logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

Mordu trois fois par un hippopotame, il témoigne

Paul Templer est un survivant. En 2013, ce guide se trouvait avec son groupe de touristes sur un fleuve d’Afrique australe, le Zambèze. C'est là qu'il a vécu une expérience carrément flippante. Et vu la mort de près.

Tout a commencé lorsque Templer a sauté à l'eau pour porter secours à son assistant qui venait de se retourner avec son kayak. Rapidement, il se retrouve face à un hippopotame menaçant: «J’ai vite demandé à un autre collègue d'emmener tout le monde en lieu sûr près des rochers», explique le guide à LADbible.

Jusqu'à la taille

Paul Templer a voulu ensuite s'occuper de son collègue dans l'eau mais, soudainement, s'est retrouvé à moitié avalé, jusqu'à la taille, par le volumineux cétartiodactyle: «J’ai vu l’hippopotame se diriger vers moi sous l’eau. Soudain, tout est devenu sombre et silencieux et il m’a fallu quelques secondes pour me rendre compte de ce qui m’arrivait!»

L'homme se débat et se retrouve libéré de la mortelle mâchoire. Pas pour longtemps car l'animal lui attrape le pied: «Il a vraiment commencé à m’attaquer. C’est un peu comme si un chien jouait avec une poupée de chiffon.»

Libéré une deuxième fois, Templer qui tente de fuir dans l'eau et à nouveau croqué par l'hippopotame, cette fois au niveau du torse. La malheureuse victime croit ses dernière secondes venues: «Je me souviens m’être demandé: "Vais-je saigner jusqu’à ma mort ou me noyer"?»

38 morsures

Il finira par s'en sortir. Secouru, l'homme était en mauvais état. Un de ses bras était fracturé en de multiples points, un de ses poumons visible à l'oeil nu.

A l'hôpital, on constatera 38 morsures sur son corps, au point que Templer faillit être amputé des deux bras et des deux jambes. Il ne perdra finalement que son bras gauche.

Après une lente guérison, notre homme donne maintenant des conférences sur son incroyable expérience. Et n'oublie jamais que son collègue, lui, a perdu la vie lors de cette attaque.

Laurent Siebenmann

Themes
ICO