Switzerland

Marko Maletic, globe-trotter en quête de stabilité

Andrea Binotto a dû se montrer patient mais les deux renforts promis par son président, Vartan Sirmakes, ont fini par débarquer au Stade-Lausanne-Ouchy durant ce mercato hivernal. Après le milieu français Rafidine Abdullah, Marko Maletic, un attaquant au double passeport bosnien et néerlandais, a rejoint l’équipe la semaine dernière. «Il lui manque encore un peu de rythme et d’explosivité, résume le coach lausannois, mais avec ses 196 cm, sa technique et sa belle présence physique, Marko possède un profil que je n’avais pas au sein de mon groupe. Encore une quinzaine de jours d’entraînement et il sera en mesure de beaucoup nous apporter sur le terrain.»

Marko Maletic (26 ans) donne déjà l’impression de fréquenter le vestiaire stadiste depuis des mois. Une grande faculté d’intégration que cet ancien international bosnien M21 doit en partie à un parcours plutôt mouvementé. «Je fais partie d’une famille de footballeurs. Raison pour laquelle je suis arrivé aux Pays-Bas à deux ans seulement, raconte-t-il dans un français plus que correct. C’est là que j’ai grandi et que j’ai fait mes gammes.» À 18ans, alors qu’il évolue avec les M19 du FC Utrecht, ce solide attaquant est recruté par Stuttgart. Où il ne restera qu’un an. Comme, d’ailleurs, dans ses sept clubs suivants. Des Pays-Bas à la France, en passant par la Belgique, Marko Maletic a presque tout essayé et vécu au cours de sa première moitié de carrière. «Je sais bien que mon parcours peut sembler chaotique, soupire-t-il, mais je pense avoir plus souvent été victime que coupable si l’aventure ne s’est jamais prolongée. Prenez mon passage à Lommel (2e division belge). Avant de m’engager pour trois ans, l’entraîneur et le directeur sportif sont venus me visionner douze fois. Mais deux mois plus tard, le coach était limogé, et peu après le second prenait aussi la porte. En douze mois, j’y aurai connu pas moins de quatre entraîneurs. Comment voulez-vous trouver la stabilité dans de telles circonstances? Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.»

Avant de prendre le chemin de la Suisse, Marko Maletic évoluait en France, au Paris FC, où son entraîneur était Mecha Bazdarevic. «C’est lui qui m’a voulu, et les six premiers mois les choses se sont plutôt bien passées même si j’étais arrivé blessé. L’été dernier, j’y avais même signé un nouveau contrat mais le club a ensuite recruté d’autres attaquants de qualité puis le coach a été encore une fois limogé et une nouvelle blessure est venue couper mon élan.»

Des qualités pour réussir

En quête de temps de jeu, Marko Maletic a demandé à partir pour trouver son bonheur à Lausanne, dans un championnat qu’il ne connaissait pas. «J’ai assisté au match contre Grasshopper vendredi dernier et j’ai beaucoup apprécié la façon de jouer de mon équipe. Elle devrait bien me convenir. Il me faudra juste un peu de temps pour retrouver le rythme, puisque je n’ai plus joué depuis deux mois. Mais pour m’intégrer au plus vite et retrouver la forme, il n’y a que la compétition.»

Pour accélérer le processus, Marko Maletic bénéficiera probablement d’un peu de temps de jeu dès dimanche, à Winterthour. «Grâce à ces nombreux changements, conclut l’attaquant, j’ai pu connaître différentes cultures et apprendre plusieurs langues (ndlr: il en parle cinq). Mais bon, pour atteindre mon meilleur niveau, j’ai besoin de jouer plus régulièrement. Et cela passe peut-être par davantage de stabilité.» Un contexte que SLO est prêt à lui offrir. «Pour un attaquant, souligne Andrea Binotto, il faut parfois aussi un peu de chance pour performer. Sur ce qu’il me montre à l’entraînement et dans les discussions que nous avons eues, je l’estime capable et désireux de relever ce défi. À nous de le mettre dans les meilleures dispositions car il possède les qualités sportives et humaines pour réussir.»

Football news:

Calvert-Lewin, Saka und Barnes werden erstmals in die englische Nationalmannschaft berufen. Maguire kehrte in den Kader zurück, der Trainer der englischen Nationalmannschaft gab die Bewerbung für die Länderspiele im Oktober bekannt
Lazio leiht Pereira mit einer Ablösesumme von 27 Millionen Euro an Manchester United. Potenziell größte Transfer in der Geschichte der Römer
Dest wird für Barça unter der Nummer 2 spielen. Dani Alves, Neuzugang des FC Barcelona, Sorg Dafür, dass der FC Barcelona die Nummer eins ist
Bielsa über Guardiola: sein Barcelona war einer der besten der Geschichte. Pep spielt so wie kein anderer
Barcelona bietet für Eric Garcia 10 Millionen Euro mit Boni, Manchester City will 30 Millionen, der FC Barcelona und Manchester City gehen in der Wertschätzung von Verteidiger Eric Garcia auseinander
Atletico ist mit einer Ablösesumme kurz davor, Torreira von Arsenal zu mieten. Die Madrilenen glauben, dass Arsenal-Mittelfeldspieler Lucas Torreira seine Karriere in der spanischen Hauptstadt fortsetzen kann
Barcelona hat sich einen neuen Dani Alves gekauft. Kennen lernen: Sergino Destroy hat sich im vergangenen Jahr zwischen den USA und den Niederlanden entschieden, in diesem zwischen dem FC Barcelona und dem FC Bayern. Der FC Barcelona hat den ersten Top-Transfer der sonderbaren Nebensaison 2020 (mit Ausnahme von Messis Rückhalt) geschafft. Die Katalanen verkauften Nelsons semeda an Wolverhampton Und kauften im Gegenzug Sergino Desta von Ajax: 19 Jahre, 21 Millionen und der angeschlagene Sergi Roberto