logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

Les socialistes pro-Luisier font tousser le PS vaudois

Le repas de soutien à Christelle Luisier a attiré un peu plus de 1000 personnes jeudi soir à la Halle des fêtes de Payerne. Les organisateurs ont vu les choses en grand et on ratissé large. Il y a eu même une dizaine de socialistes attablés pour la candidate du PLR au Conseil d’État, qui est aussi syndique de Payerne. Des camarades payernois, mais aussi des têtes connues sur le plan cantonal.

À commencer par Daniel Trolliet, député et ancien syndic d’Avenches. Il a choisi de se faire photographier avec d’autres supporters de la candidate, devant ses affiches, comme l’ont fait Philippe Leuba et plusieurs brochettes de députés PLR et UDC. Tout cela a été diffusé sur Facebook. Roxanne Meyer Keller, ancienne députée et actuelle syndique d’Avenches, et Sébastien Pedroli, nouveau député de Payerne, ont été moins démonstratifs. Chacun a payé 50 fr. (boissons non comprises) pour participer au repas de soutien de la libérale-radicale. Ils ont fait passer leurs attaches régionales ou personnelles avant leur couleur partisane, tout en se régalant de charcuteries, bouchées à la reine et gâteaux payernois.

Daniel Trolliet justifie sa présence par des liens conservés entre chefs d’Exécutif des deux communes, distantes d’une dizaine de kilomètres. Fidèle à son penchant pour les blagues, l’ancien syndic de la capitale de l’Helvétie romaine ne manque pas de pirouetter: «En tant qu’empereur, je me devais d’être à la réception de la Reine Berthe (ndlr: un surnom de Christelle Luisier).» Roxanne Meyer y est allée «par solidarité broyarde et par amitié». Celle qui fut candidate à la candidature au Conseil d’État en 2017 se dit à l’aise avec sa présence au banquet, tout comme celui qui lui a succédé au Grand Conseil, Sébastien Pedroli. «Je connais Christelle Luisier depuis nos études à l’Université de Fribourg, et comme il n’y a pas de candidat socialiste ni de mot d’ordre, j’ai accepté l’invitation, explique l’avocat. Ma présence était d’ordre amical.»

Présidente du PS surprise

Daniel Trolliet, Roxanne Meyer Keller et Sébastien Pedroli ont pris soin d’avertir les responsables de la section socialiste régionale, mais pas plus haut... Jointe au téléphone, la présidente du PS vaudois Jessica Jaccoud en ignorait tout et ne cache pas sa surprise. «Je suis parfaitement consciente que l’on peut développer des relations personnelles, mais j’estime qu’il est tout de même peu convenable de participer financièrement à la campagne d’un parti opposé», estime-t-elle lors d’un coup de fil ultérieur.

Les socialistes présents au repas de soutien de Christelle Luisier risquent-ils une quelconque sanction? Des discussions doivent avoir lieu avec eux. La présidente a déjà rencontré les deux députés mardi au Grand Conseil. Les deux hommes parlent d’une «mise au point», «très constructive», où «chacun a pu s’exprimer librement». Jessica Jaccoud informera le comité directeur du parti, qui décidera s’il faut «aller plus loin».

Themes
ICO