Switzerland

Les OVNI du terroir, stars des salles communales

«Les hommes, c’est comme les nuages: c’est quand ils s’en vont qu’on peut espérer une belle journée.» Éclats de rire dans la salle du Théâtre de la Grenette, à Vevey. Les Sissi’s ont encore touché juste. D’ailleurs, à la fin du spectacle, un couple aux cheveux gris vient les féliciter. La dame lance avec un solide accent vaudois et un regard complice: «Qu’est-ce que vous m’avez fait rire. C’est tellement ça!» Sylvie Berney-Grobéty et Sylvie Galuppo savourent.

En 2020, ce duo de ménagères jouera à nouveau une trentaine de fois son spectacle «2, Rue des Mégères». Mais très rarement dans des théâtres. Leur décor habituel est celui des grandes salles du canton; celles où se déroulent tant d’assemblées de paysannes vaudoises, chœurs mixtes, clubs de foot et soupers d’entreprises. Et à chaque fois, les Sissi’s mettront un point d’honneur à adapter leur spectacle aux circonstances, modifiant jusqu’à un tiers de leurs répliques. «Discuter avec les organisateurs avant la manifestation nous donne l’impression de faire partie du bastringue», disent-elles en chœur.

«Non seulement elles aiment tout le monde, mais en plus elles adorent discuter avec les gens. C’est très apprécié et ça touche beaucoup», observe Karin Gallicchio-Longet. Celle que les Sissi’s appellent «leur petite maman» s’occupe de toute la partie technique des spectacles, dont les décors, qu’elle déplace en incarnant un ado empoté. Elle connaît donc particulièrement les deux humoristes: «Sylvie Berney-Grobéty a le cerveau en ébullition permanente avec mille idées à la seconde. Du coup, Sylvie Galuppo passe pour une calme, alors qu’elle est aussi très active et bonne vivante. Mais sa plus grande qualité est sans doute d’arriver à suivre le rythme de l’autre Sissi!»

La paire s’est rencontrée il y a presque trente ans, alors que Sylvie Galuppo jouait dans la partie sketchs d’une soirée de la gym de Penthalaz. «Je me rappellerai toujours la première fois que j’ai vu Sissi, raconte Sylvie Berney-Grobéty. Elle faisait une Mme Bidochon et ses expressions m’avaient fait mourir de rire.» Malgré leurs dix années d’écart, le courant a immédiatement passé entre ces deux purs produits du terroir qui ont rejoint la petite troupe du Cabaret vaudois. Le contexte idéal pour mettre en place leurs personnages, qui rendent si bien hommage au monde ayant baigné leur enfance.

Enfance au cœur des sociétés locales

Sylvie Galuppo a grandi à Lonay avec un papa auteur et acteur dans la Revue des cheminots CFF. Dès son enfance, elle a eu envie de monter sur scène: d’abord avec sa société de gym, puis dans une petite troupe qui se produisait sur la piste de danse du Placid, à Lausanne. «Le théâtre a toujours fait partie de ma vie et j’ai réalisé récemment que, pas une fois, cela m’a embêtée d’aller à une répétition. Il comble probablement un besoin de reconnaissance, mais il amène surtout de la légèreté dans la vie», explique celle qui se considère comme «plutôt timide» hors de la scène.

Sylvie Berney-Grobéty a aussi grandi sur La Côte, à Saint-Prex précisément. «Mon papa était président de l’USL et de la gym, et ma maman chantait au chœur mixte. J’ai toujours aimé ce monde des sociétés locales», se souvient cette ancienne membre de la Société de jeunesse, qui transformait déjà ses exposés scolaires en sketchs. Quant au théâtre, comme le dit son mari, c’est sa colonne vertébrale. Pas étonnant donc que ces deux-là campent ce monde campagnard avec tant de justesse et de tendresse.

Outre leurs prénoms, d’où a naturellement découlé leur nom de scène, et leur amour des gens, les Sissi’s partagent des formations d’employées de commerce et leur employeur, la Fondation Mode d’emploi. Enfin, elles ont en commun un souci permanent de ne blesser personne et une incrédulité tenace face à ce qui leur arrive. «Je dois tout le temps les rassurer, explique leur complice de scène Karin Gallicchio-Longet. Malgré plus de 120 représentations, elles s’étonnent encore du monde qu’elles arrivent à drainer quand elles sont seules à l’affiche!»

Bricolage et fraîcheur

S’il est gage de spontanéité et de plaisir communicatif, leur côté «délire entre copines» les fait toutefois hésiter au moment où leur carrière pourrait grimper une marche de plus. Grâce à de récentes rencontres avec l’humoriste Karine C ou les programmatrices des théâtres de la Grenette à Vevey et du Pré-aux-Moines à Cossonay – respectivement Stéphanie Furrer et Camille Destraz –, des portes se sont en effet ouvertes. «Je les ai découvertes récemment et elles m’ont fait rire aux larmes, explique la dernière nommée. Même s’il y a un côté bricolage dans leur spectacle, elles ont une fraîcheur qui embarque les gens.» La programmatrice les qualifie d’«ovnis du terroir»: «Elles sont complètement hors circuit et tournent uniquement grâce au bouche-à-oreille. Alors que, normalement, c’est les artistes connus qui sont invités dans ce type de soirées. Je suis convaincue de leur potentiel.»

Le compliment fera rougir les Sissi’s. Mais une autre rencontre récente pourrait bien les inciter à sauter le pas: «Aux Otarires de Moudon, nous avons fait connaissance la d’Éric Thomas (ndlr: un ancien pilier de l’émission «La classe» sur FR3). Nous avons eu un grand coup de cœur et une envie réciproque de travailler ensemble.» Le charme des ménagères vaudoises opère donc même sur les p’tits gars du sud-ouest de la France.

Toutes les dates sur www.lessissis.ch

Football news:

Inter will Alonso bei Chelsea mieten
Adrian: Klopp ist der Kapitän unseres Schiffes. Er hat sich als Vater aller Liverpool-Spieler über die Rolle von Jürgen Klopp im Merseyside-Team geäußert
Bayern-Experiment im Supercup: Flick nutzte drei verschiedene Regelungen und Kimmich als Zehner. Nicht alles funktionierte
Manchester United will den 18-jährigen Flügelspieler Atalanta Traoré Unterschreiben. Er hat ein Spiel in der Serie A
Der Club USL San Diego ist zum zweiten mal vom Feld gegangen (wegen einer homophoben Beleidigung). Vergangene Woche war-wegen eines rassistischen-der Verein aus der American Football League (USL), der zweitklassigen Division Nordamerikas, aus Protest gegen homophobe Beleidigungen vom Feld gegangen
Chelsea könnte bakayoko für 3 Millionen Euro an PSG vermieten, würde ihn aber gerne verkaufen. Die Pariser sind im Kampf um Chelsea-Mittelfeldspieler Thiemue bakayoko gegen PSG vor dem AC Mailand
Roma vereinbart mit Manchester United einen Smalling-Transfer. Manchester United-Verteidiger Chris Smalling steht kurz vor einer Rückkehr zu as Rom, wie der Sportjournalist David Ornstein mitteilte. Die Verhandlungen über einen Transfer befinden sich nach Angaben der Quelle in einer fortgeschrittenen Phase