Switzerland

Les cabinets médicaux doivent continuer à fonctionner

«Il y a eu une phase de sidération, pour la population comme pour le corps médical. Nous avons dû nous réorganiser, clarifier ce qui pouvait être fait ou pas. Mais désormais le message est clair: les cabinets sont ouverts et la population ne doit pas hésiter à contacter les médecins pour être prise en charge», répète depuis plusieurs jours Philippe Eggimann, président de la Société vaudoise de médecine (SVM).

Confrontés d’abord à une interprétation très restrictive de l’ordonnance fédérale limitant leur activité aux seules urgences, les praticiens ont obtenu des directives plus claires. Le médecin cantonal a autorisé les cabinets à s’ouvrir à une palette de soins plus large.

99,5% de la population à ne pas négliger

«Les patients covid représentent actuellement bientôt 0.5% de la population. Il ne faudrait pas négliger les 99,5% restants, reprend Philippe Eggimann. Au cours des premiers quinze jours où il était urgent de rester chez soi pour ralentir la propagation, beaucoup de médecins ont contacté leurs patients par téléphone. Ils se sont rendu compte que certains décompensaient, qu’il y avait des besoins.»

Le maintien d’une médecine de premier recours, tout comme d’une partie du suivi de spécialistes, est jugé nécessaire à double titre. D’une part sur le plan sanitaire, il s’agit d’éviter que des malades non pris en charge ne voient leur état s’aggraver et nécessiter une hospitalisation au plus mauvais moment.

Lire aussi: Suivez la situation de la pandémie de Covid-19 en chiffres et en graphiques

D’autre part sur le plan économique: «Les cabinets médicaux, qui comptent en moyenne 2,5 employés, ont des coûts fixes importants qui représentent environ 2/3 du chiffre d’affaire. S’ils ne peuvent pas travailler, tout en étant exclus des aides économiques puisqu’ils sont formellement ouverts, on risque d’avoir des dépôts de bilan. Comment fera-t-on alors pour reconstituer le réseau de soin de qualité que nous avions atteint en janvier?», s’inquiète Philippe Eggimann.

Que faire si l'on se sent mal?

Que faire donc, lorsque l’on se sent mal ces prochaines semaines? «Quoi qu’il arrive appeler son médecin, récapitule le président de la SVM. C’est aussi une manière de décharger les hotlines et les urgences.

Beaucoup de télémédecine s’est mise en place, puisque du temps s’est libéré pour cela. Si le cas nécessite un examen, on peut se rendre sans risque chez son médecin: les cabinets sont maintenant organisés pour séparer les flux et éviter les contaminations en salle d’attente et le cabinet nettoyé entre chaque patient. Le risque est paradoxalement moins grand que quand on va faire ses courses!»

Football news:

Die Klubs der La Liga nehmen am 1.Juni wieder das kollektive Training auf
Barcelona weigerte sich, Fati im Gegenzug für Pjanic zu Juventus zu entlassen
Ein Teil der Spiele der APL wird in neutralen Stadien stattfinden. Liverpool wird nicht zu Hause spielen, bis die Meisterschaft
La Liga will die neue Saison im September mit einer 30% igen tribünenfüllung beginnen
Das Management von APL schließt Möglichkeit der Annullierung des Abstiegs in dieser Saison aus
2001 hatte Beckham das beste Spiel für die Nationalmannschaft. Er wurde von einem Mädchen mit einer einzigartigen Krankheit inspiriert-einem umgekehrten Herzen
Inter bekommt 15 Millionen Euro, wenn PSG Icardi an einen anderen italienischen Klub verkauft