Switzerland

Le rythme de la reprise économique ne sera pas aussi rapide

Selon le vice-président de la BNS, la pandémie de Covid-19 a rendu «encore plus irréaliste une normalisation rapide» de la politique monétaire.

Façade de la Banque nationale suisse, à Berne (archives).

Façade de la Banque nationale suisse, à Berne (archives).

KEYSTONE/Peter Klaunzer

Le rythme de la reprise économique en Suisse ne sera pas aussi rapide que prévu, a averti le vice-président de la Banque nationale suisse (BNS) Fritz Zurbürgg dans un entretien au journal Schweiz am Wochenende à paraître dimanche.

«On ne peut pas simplement appuyer sur un bouton et tout redevient comme avant», a dit Fritz Zurbrügg au journal dominical. Alors que certains économistes évoquaient un rebond rapide en forme de V, la reprise risque d’être moins vigoureuse.

Le responsable de l’institut d’émission a énuméré la chute de la demande, les problèmes d’approvisionnement, le chômage et l’incertitude des entreprises et des consommateurs comme frein au rebond économique.

Normalisation irréaliste

Alors que plusieurs économistes ont annoncé s’attendre cette année à une chute de la croissance de 5% à 7%, suivie par une reprise de 5% en 2021, Fritz Zurbrügg a indiqué que ces projections étaient «réalistes», mais que les incertitudes restaient «très élevées».

Dans ce contexte de crise, la BNS dispose encore «d’une marge de manoeuvre au niveau du bilan et des taux directeurs» pour réagir, a-t-il ajouté. La pandémie de Covid-19 a rendu «encore plus irréaliste une normalisation rapide» de la politique monétaire menée par la banque centrale helvétique, dont les taux directeurs sont en territoire négatif depuis plusieurs années.

Malgré cette situation, la crise actuelle ne devrait pas augmenter davantage les risques de surchauffe sur le marché immobilier, dopé depuis des années par de faibles coûts de financement.

( ATS/NXP )

Football news:

Tony Adams: Leno ist kein Top - 4-Torwart. Für mich war Martinez die erste Nummer
Federico Valverde: meine Aufgabe ist es, zu laufen, bis die Beine Weg sind
Leeds bot den Bayern 20 Millionen Euro für Cuisance. München (dpa)-Bayern-Mittelfeldspieler Mikael Cuisance kann seine Karriere in der Fußball-Bundesliga noch fortsetzen. Die Leeds - Gespräche mit dem Münchner Klub seien in die Endphase gegangen, sagt Journalist Christian Falk. Nach Informationen von Insider Fabrizio Romano hat Leeds die Bedingungen für einen persönlichen Vertrag mit dem 21-jährigen Franzosen vereinbart, das endgültige Angebot des FC Bayern soll 20 Millionen Euro Kosten
Pep hat in der defensive City bereits unter 480 Millionen ausgegeben und in der Woche den Vereinsrekord für die Ausgaben für den Verteidiger gebrochen, in Guardiolas Team eine weitere teure Verstärkung in der defensive. City unterschrieb für 68 Millionen Euro den 23 Jahre alten Innenverteidiger von Benfica, Ruben Diaz. Weitere 3,3 Millionen können die Portugiesen in Form von Boni für erfolgreiche Auftritte erhalten. Nicolas Otamendi, für den 32-jährigen Argentinier, zahlt der Portugiese 15 Millionen Euro
Die Schiedsrichter werden gebeten, das Spiel mit der Hand weicher zu behandeln. Aber die Liga kann nicht von den Regeln abweichen
Lyon schätzt Aura auf über 40 Millionen Euro. Arsenal bot 35
Tottenham verkauft Merch nicht mit Mourinho-weil die Markenrechte noch Chelsea besitzen. Aber Manchester United hat das nicht verhindert