Switzerland

Le maire de Gy: «Ici, tout prend une autre proportion»

Avec ses 486 habitants, Gy ressemble un peu à une commune miniature. Le gros projet des cinq prochaines années, c'est la quarantaine de nouveaux logements qui va prochainement sortir de terre.

«Chez nous, 40 logements, c'est une augmentation de 20% de la population», tient à préciser Antoine Cornut, actuel adjoint et futur maire. Aucun autre candidat ne s’est présenté pour prendre la tête de la Mairie.

Âgé de 48 ans, le magistrat dit se démarquer de ses prédécesseurs par son jeune âge et son âme de citadin. «Je viens d’une ancienne famille jusserande mais jusqu’à 32 ans, j’ai vécu aux Eaux-Vives». Lors de son mandat, il veut veiller à conserver un bon équilibre entre «les gens de la terre» et les nouveaux habitants de Gy.

Les projets de développement de la commune sont maigres. La Mairie ne dispose plus d’aucune parcelle constructible, à l’exception du terrain de football. Et il n’est pour l’heure pas question de le sacrifier.

Lors de la prochaine législature, la Mairie a prévu de rénover un ancien bâtiment pour le parascolaire. «Aujourd’hui, le repas de midi est servi dans une petite salle communale mais nous sommes obligés de faire deux services car elle est trop petite», détaille Antoine Cornut.

Le magistrat évoque par ailleurs la question du trafic de transit, toujours sensible dans les communes frontalières. «Le report de circulation sur les petites douanes avec le projet d’autoroute entre Machilly et Thonon nous inquiète, observe le futur maire. Nous devrons rester attentifs et nous coordonner avec les autres communes concernées.»

Le magistrat est le seul membre de l’Exécutif actuel à poursuivre son engagement politique. Trois candidats briguent les deux postes d’adjoints: deux conseillères municipales et un nouvel arrivé dans le monde politique gytan.