Switzerland

Le Lausanne HC déçoit et tombe une troisième fois de rang

Cela fait un certain temps que le Lausanne HC patine dans une certaine torpeur. Après avoir longtemps compté des matches de moins que la concurrence, les Vaudois se sont peut-être dit – à tort – que cette sixième place au classement n’était que provisoire. Qu’ils ne pouvaient que regarder vers le haut. Mais on ne répétera jamais assez qu’avoir trois matches de moins ne signifie pas neuf points de plus au compteur. Si le hockey était simple comme un livret de trois, cela se saurait depuis un bout de temps.

Depuis vendredi soir 22h15 et le tir au but victorieux de Romain Loeffel, il faut se rendre à l’évidence. Cette quatrième place est plus éloignée que la neuvième pour des Vaudois qui se trouvent à la croisée des chemins au moment de préparer un déplacement pour le moins périlleux à Ambri, ce samedi. Si un top 4 est toujours possible, il faut doucement se demander si ce n’était pas qu’un leurre et si les Lions ne devront pas se battre pour autre chose: une qualification en play-off. Ne dramatisons toutefois rien. Le LHC est encore serein dans cette lutte pour s’assurer une place dans le grand huit. Mais les victoires de Fribourg et de Berne, vendredi, rendent la position des hommes de Ville Peltonen largement moins confortable. Il n’y a en effet plus que six points d’écart entre leur cinquième place et la neuvième des Bernois.

Une mauvaise impression

Au-delà de la réalité froide des chiffres, l’impression laissée vendredi par les Vaudois n’était pas bonne. Hormis quelques poussées, surtout après le 0-2, ils n’ont que rarement semblé en mesure d’emballer le match. Et il a fallu un but contre son camp de Julien Vauclair pour que Lugano ne reparte pas avec l’entier de l’enjeu. Rocambolesque. Contrairement à mardi à Zoug, les Lausannois n’ont pas été convaincants et ils peuvent même se montrer satisfaits de ce point récolté, tant Tobias Stephan a dû se démultiplier devant son filet. Comme à Zoug, le dernier rempart a une nouvelle fois été excellent. Au moins ça.

Outre la défaite, une autre mauvaise nouvelle est également à signaler. Blessé, Philip Holm a jeté l’éponge durant l’entraînement et a forcé le LHC à jouer avec seulement six défenseurs et trois étrangers. Sera-t-il en mesure de tenir sa place samedi soir à Ambri? Rien n’est moins sûr. Le cas échéant, Vadim Pereskokov, le nouveau renfort, pourrait effectuer ses grands débuts. Il était déjà présent vendredi, mais n’avait qu’un entraînement dans les pattes et Ville Peltonen n’a pas souhaité le faire jouer.

Autre ombre au tableau: il n’est pas impossible que Ronalds Kenins soit rattrapé par la patrouille. Coupable d’une charge (très) tardive sur Julien Vauclair, le Letton à licence suisse n’a pas été puni sur le moment. L’ouverture d’une enquête n’est pas impossible. Bref, le point récolté est une maigre consolation. Une chose est sûre, la route d’Ambri s’annonce tortueuse. Et les Lausannois ont tout intérêt à ne pas rentrer vaincus sous peine de définitivement se retrouver dans la lutte autour de la barre.