Switzerland

Le «Gegenpressing» à l’épreuve du déconfinement

Adeptes ou influencées par le «Gegenpressing», les équipes de Bundesliga attaquent une semaine anglaise qui menace les corps. Mais au fait, c’est quoi le «Gegenpressing»?

Julian Nagelsmann, coach du RB Leipzig et dernière version des «enfants du Gegenpressing», encourage son latéral Angeliño lors de la réception de Freiburg à l’occasion de la reprise de la Bundesliga le 16 mai dernier.

Julian Nagelsmann, coach du RB Leipzig et dernière version des «enfants du Gegenpressing», encourage son latéral Angeliño lors de la réception de Freiburg à l’occasion de la reprise de la Bundesliga le 16 mai dernier.

KEYSTONE

Le football voit régulièrement des mots s’imposer comme des évidences. Ce sont le plus souvent des termes techniques qui s’invitent dans le discours vulgarisé. Ils vivent de quelques associations et parfois aussi d’une part de mystère. Ainsi le «Gegenpressing» est un néologisme qui renvoie en vrac à l’effort collectif, l’intensité, Jürgen Klopp et la Bundesliga. Or, justement, le Championnat d’Allemagne s’enfonce ce soir dans une semaine anglaise qui fait trembler tous ses préparateurs physiques. Trois matches en huit jours après dix semaines d’arrêt, la charge pose question. Surtout au royaume du «Gegenpressing», cet art de pousser à bout les défenses adverses et les organismes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Football news:

Varane kann das Spiel gegen Athletic Bilbao verpassen
Martinelli unterschrieb einen langfristigen Vertrag mit Arsenal
Werder 2000 – Liebe und Freude. Trainierte den bescheidenen Schaaf, erzielte Ailton und Klose, Diego wollte jeden Topklub
Harry rednapp: Tottenham hat eine Million Meilen zurückgelegt
Barcelona bietet Griezmann Juventus an. Die Katalanen Interessieren sich für Costa und Rabio (Journalist Rai Paganini)
Dwight York: ich würde mich Nicht Wundern, wenn Sancho zu Manchester United wechselt
Aubameyang beantragte Arsenal 3-Jahres-Vertrag für 250 tausend Pfund pro Woche