Switzerland

Laurence Kayaleh, de part et d’autre de l’Atlantique

Les musiciens sont des nomades et passent sans peine d’un continent à l’autre. Il n’empêche que le fait de vivre au Canada depuis une vingtaine d’années a rendu la présence de Laurence Kayaleh plus rare en Suisse romande. La violoniste vaudoise revient pour un concert de musique de chambre à Montreux ce vendredi 31 janvier, avec deux musiciennes canadiennes, la pianiste Bernadene Blaha et la violoncelliste Elizabeth Dolin.

Avec un père violoniste et directeur d’une école de violon à Crans-près-Céligny et une mère pianiste, le violon est entré immédiatement dans la vie de Laurence Kayaleh. «J’étais déjà sur scène dans le ventre de ma mère», s’amuse l’artiste. Elle a naturellement été formée par son père, a gagné de nombreux prix prestigieux à un âge insolent et reçu les conseils de Yehudi Menuhin.

On se souvient que, toute gamine, elle avait été reçue sur le plateau de Jacques Chancel. «Sans doute que ma passion pouvait susciter de l’incompréhension parmi mes camarades d’école. Personnellement, je n’en ai pas souffert. J’avais besoin de mon instrument. Mes parents ont fait attention pour que je garde un bon équilibre.» Cet équilibre, «ce feu sacré», elle les cultive de part et d’autre de l’Atlantique, entre concerts et enseignement.

Montreux Palace
Ve 31 janvier (19h30)
Rens.: 021 962 10 10
www.laurencekayaleh.com