Switzerland

La Librairie Raspoutine ne fera bientôt plus de bulles

«J’ai l’impression de défendre ma librairie au mousqueton, alors qu’en face, ils ont des tanks.» Lorenzo Pioletti a le sens de la formule. Chez Raspoutine à la rue Marterey, qui fait le bonheur des amateurs de bandes dessinées depuis 1989, le patron va jusqu’à mimer l’attaque ennemie, entre un album de Zep et une tasse à l’effigie du Marsupilami. Il connaît pourtant la fin. Et elle n’est pas happy: le gardien du temple lausannois de la BD a décidé de capituler.

Comble pour un passionné de bulles: c’est l’eau qui aura eu raison, en partie, de la Librairie Raspoutine. Inondé lors des terribles pluies de juin 2018, Lorenzo Pioletti a laissé des plumes dans «l’orage du siècle». Ses trésors, des planches originales et autres albums rares entreposés à la cave, ont pris des allures d’éponges délavées. Les dégâts ont été estimés à près de 150'000 francs.«Il a fallu me battre plus d’une année, avec l’aide d’un avocat, pour me faire rembourser une partie de cette somme. Alors c’est vrai, cela n’a pas aidé.»

«C’est exactement ce que je ressens de la part des distributeurs. De l’abandon»

En mars dernier, le patron de Raspoutine déménage plus haut dans ce même quartier de Marterey qu’il affectionne tant. «J’étais motivé comme jamais, sans doute parce que je ne suis jamais lassé de mon métier. Et puis je suis en pleine forme à 52 ans.» Mais pire que l’eau, ce sont les fournisseurs et les distributeurs suisses qui auront lessivé le patron. «Ils m’ont laissé tomber. Voilà, c’est exactement ce que je ressens de leur part. De l’abandon.»

Selon Lorenzo Pioletti, les grands manitous de la BD en Suisse bouderaient les petites librairies comme la sienne. Un exemple? Lors de la sortie du dernier «Blake & Mortimer», les points de vente disposaient de produits dérivés pour promouvoir l’album: posters, décorations pour les vitrines, goodies…

«Pour ma part, je n’ai eu droit qu’à un présentoir pouvant contenir 50 albums. J’en avais commandé 10. C’était ridicule.» Il ne l’a pas utilisé. Quant aux prix de vente, Raspoutine ne pouvait plus régater avec les grandes surfaces. «Je vendais le «Blake & Mortimer» à 25 fr. 50 et je l’ai vu soldé à moins 30% durant le Black Friday. Comment voulez-vous qu’on survive? Ils nous laissent mourir à petit feu.»

Ces mêmes distributeurs et fournisseurs feraient la tournée des grandes surfaces tous les 15 jours. «Ils les chouchoutent.» Chez Raspoutine, ils ne passent plus.

Zep et Cosey en dédicace

Ce vendredi 13 dès 17h13, Raspoutine accueille les dessinateurs Zep et Cosey en dédicace, en guise de baroud d’honneur. Et après? Lorenzo Pioletti: «Dès que j’aurai trouvé un repreneur pour mon local, cela en sera fini des bulles pour moi à Marterey.» Le patron ne sera pas pour autant rangé des BD. En ligne, il fera commerce de ses albums originaux et autres sérigraphies signées de collection. Il se voit bien «libraire en chambre». «On pourra toujours me commander un album ou un autre, et je me ferai fort de le livrer dans un bistrot, autour d’un café.» Lorenzo envisage aussi d’organiser des expos clés en main.

Football news:

Les Ferdinand: die Entscheidung, auf die Knie zu gehen, war sehr mächtig, aber sein Einfluss hat abgenommen. Die Botschaft ist verloren
Vidal verabschiedete sich von Barça: Stolz darauf, dieses T-SHIRT getragen und neben den großen gespielt zu haben Mittelfeldspieler Arturo Vidal hat seinen Abschied vom FC Barcelona angekündigt
Sporting benannte die Akademie zu Ehren von Ronaldo
Suarez erhält 9 Millionen Euro pro Jahr bei Atlético
Liverpool wird in diesem Transferfenster niemanden mehr kaufen
Semeda wird für 35 Millionen Euro nach Wolverhampton wechseln. Vertrag bis Sommer 2025: Verteidiger Nelson Semedou vom FC Barcelona steht kurz vor einem Wechsel zu Wolverhampton
Bosnisch über Kepas Fehler: ich glaube nicht, dass das das Ende ist. Der Ehemalige Manchester-United-Torhüter Marc Bosnic hat sich über das Spiel von Chelsea-Torhüter Kepa Arrisabalagi geäußert