Switzerland

La BAD enquête sur la disculpation de son président

La Banque africaine de développement (BAD) avait disculpé Akinwumi Adesina, accusé de prévarication, sur la foi d’un rapport de son comité d’éthique.

Akinwumi Adesina et Angela Merkel à Berlin, en Allemagne, le 30 octobre 2018.

Akinwumi Adesina et Angela Merkel à Berlin, en Allemagne, le 30 octobre 2018.

KEYSTONE

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé jeudi soir le lancement d’une enquête indépendante sur les accusations de prévarication contre son président, le Nigérian Akinwumi Adesina, candidat à sa réélection fin août pour un nouveau mandat. «Le Bureau (du Conseil des gouverneurs de la BAD) convient d’autoriser une revue indépendante» sur les «allégations» de «lanceurs d’alerte» visant Akinwumi Adesina, «dans un délai de deux à quatre semaines», a déclaré dans un communiqué la présidente du bureau du Conseil, Nialé Kaba, également ministre ivoirienne du Plan et du développement.

Demandée par Washington, cette «revue indépendante devra être menée par une personne neutre, intègre, de haut calibre, ayant une expérience incontestable et une réputation internationale avérée», précise Nialé Kaba. Akinwumi Adesina, élu en 2015 à la tête de la BAD, fait l’objet depuis le début de l’année de plusieurs accusations lancées par un groupe de «lanceurs d’alerte», telles que «comportement contraire à l’éthique, enrichissement personnel et favoritisme».

À la suite de la divulgation dans la presse de ces accusations en avril, la BAD avait totalement disculpé M. Adesina en mai, sur la foi d’un rapport de son comité d’éthique interne. Akinwumi Adesina a clamé à plusieurs reprises son innocence.

Seul candidat pour la BAD

Mais les États-Unis, deuxième actionnaire de la BAD, ont exigé fin mai le lancement d’une enquête indépendante, remettant en cause le travail du comité d’éthique, et fragilisant la position d’Akinwumi Adesina pour une éventuelle réélection. Economiste spécialiste du développement et ancien ministre de l’Agriculture du Nigeria, Akinwumi Adesina, 60 ans, est actuellement le seul candidat pour un second mandat de cinq ans à la tête de l’institution panafricaine de développement.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a publiquement fait part de son soutien mardi. Le Nigeria est le premier actionnaire de la BAD, et Akinwumi Adesina le premier Nigérian à diriger l’institution depuis sa création en 1964. La BAD compte 80 pays actionnaires (54 pays africains et 26 non africains, d’Europe, d’Amérique et d’Asie). Elle est la seule institution africaine notée «AAA» par les agences d’évaluation financière.

( NXP/AFP )

Football news:

Pep Guardiola: ich Will, dass Messi in Barcelona bleibt
Kike Setien: Natürlich können wir die Meisterschaft gewinnen. Darüber sprechen Fakten und Mathematik
Bartomeu über Messi: wir sind verpflichtet, den Vertrag zu verlängern. Leo hat mir gesagt, dass er seine Karriere bei Barça beenden will
Chelsea ist bereit, Havertz 8 Millionen Euro pro Jahr zu zahlen und wird bald mit Bayer verhandeln
Lukomski-über die Krise in Barcelona: Bartomeu hat die Netze eingewechselt, Star-Senatoren verhängen den Trainern Taktik
Barça-Präsident: VAROUFAKIS ist unfair. Nach dem Neustart gibt es Lösungen, die dem einen helfen und dem anderen Schaden
Real will Mbappé 2022 kostenlos Unterschreiben. Der Abo-Bonus beträgt 100 Millionen Euro