Switzerland

L’invitée: Pas d’aide sérieuse? Je m’insurge!

La «Tribune de Genève» du 15 février relève les propos de l’Asloca: «Une année après le début de la pandémie, il n’y a toujours pas d’aide sérieuse pour les locataires.»

Je m’insurge.

En novembre 2020, en l’espace de quinze jours, le travail parlementaire mené par le PDC a abouti à l’acceptation par 80 voix lors de la plénière de décembre d’une subvention de 12 millions de francs. Cela afin de soutenir les organismes privés à but non lucratif œuvrant en faveur des personnes en situation de précarité en lien avec la crise sanitaire du Covid-19.

Une loi dont le but premier est de permettre aux locataires risquant de perdre leur logement d’y faire recours! Le règlement était dans les mains du Conseil d’État! Depuis le 7 décembre (la clause d’urgence ayant également été acceptée), les locataires en situation de précarité peuvent y faire recours auprès des associations. Faut-il que le département le porte à la connaissance des personnes concernées?

Prenant en considération les difficultés que traversent certains ménages genevois, le PDC a cherché un chemin agile et rapide pour aider les familles, les personnes risquant de perdre leur logement, de faire l’impasse sur les assurances maladie ou encore de renoncer aux soins. Un chemin rapide et simple, un chemin simple mais non simpliste! Les signataires du projet de loi proposé en décembre, tous partis confondus mis à part le MCG, ont choisi de renouveler leur confiance aux associations qui sont sur le terrain et qui ont démontré leurs compétences. Reconnaissant que la collaboration entre le monde associatif et l’État permette de répondre et de répondre rapidement à l’urgence sociale.

La loi s’appuie sur les compétences déjà mises en place par les organismes privés. Ils ont mis en place le nécessaire pour faire face à l’urgence et ce depuis le début de la catastrophe! Ils connaissent la plupart des situations. Mais surtout, ils sont réactifs et capables d’adaptation lorsque des moyens leur sont alloués.

Aujourd’hui, je m’insurge!

Dire que rien n’a été fait n’est de loin pas le reflet du travail parlementaire qui sur l’impulsion du PDC a permis à la Commission des affaires sociales de libérer un moyen qui ne place pas les personnes en grande difficulté financière en surendettement supplémentaire! L’Asloca qui quitte la table des négociations, qui dit haut et fort que rien n’est fait sérieusement parce que le projet de loi déposé par le Parti socialiste n’a pas été accepté, équivaut à un déni de la réalité de l’engagement et de la réactivité du parlement genevois qui a accepté une subvention de 12 millions de francs…, mais ça, ça ne semble pas assez sérieux! Un parlement qui, par 80 voix, a une fois de plus entendu l’appel des femmes de Castiglione, repris par Henry Dunant à Solferino: «Tutti fratelli»!

Football news:

Die Fans von Manchester United eine Protestaktion gegen die Глейзеров blockieren Eingänge auf der Basis des Clubs: Wir entscheiden, wenn Sie spielen
Perez und Agnelli sind sich sicher: 90 Minuten sind viel für Spiele. Vor drei Jahren wollte man offiziell eine Stunde spielen, aber mit Zeitstopp wurde die Idee vom heutigen RFS-Stadtrat für die Schiedsrichter erklärt. Die Superliga ist schnell abgestürzt, aber Florentino Perez hat noch ein kontroverses Thema: Wenn junge Leute sagen, dass Fußballspiele zu lang sind, dann ist das Spiel uninteressant, oder wir müssen einfach die Zeit reduzieren
Ceferin über die Super League: Barcelona enttäuschte am wenigsten. Laporte ist ein schlauer Verhandler und fand eine Ausstiegsstrategie
Perez über Ramos' Vertrag: Ich liebe Sergio als Sohn, aber wir haben noch keine Einigung erzielt. Mit Modric hat sich Real-Präsident Florentino Pérez längst auf die Verträge von Verteidiger Sergio Ramos und Innenverteidiger Luka Modric geeinigt
Fernandinho: Keiner von denen, die das Spiel lieben, hat die Super League unterstützt. Fußball - Bundesligist Manchester City hat Fernandinho seine Haltung zur Aussetzung des Europa-Super-League-Projekts zum Ausdruck gebracht
Als Reaktion auf die Bedrohung durch die Super League vor 30 Jahren wurde die Champions League gegründet. Die Reformer wählten das kleinere Übel-so entstanden die Superklubs in den 80er-Jahren
Florentino Perez: Die Kinder müssen überzeugen, Fußball zu sehen. Wenn es ein gutes Spiel gibt, wird die Jugend eingebunden. Wir denken nur an die Fans