Switzerland

L’invité: Une campagne aux communales à l’ombre de la pandémie

René Knüsel examine les changements induits par la limitation des contacts.

Les élections communales présentent de nombreux enjeux. Bien que les Communes aient globalement vu leur importance décliner au profit d’autres entités supra-communales nécessaires à la coordination régionale, mais aussi en raison des investissements à consentir, elles restent un interlocuteur essentiel pour le citoyen.

La politique de fusion communale, généralisée en Suisse ces dernières décennies, souligne toutefois la relativité de ces limites territoriales, dont le sens et l’existence se sont modifiés fortement dans les représentations populaires. Les résistances aux fusions montrent parfois la persistance d’attachements identitaires forts.

Les élections constituent à ce niveau un moment crucial, qui ne met pas en confrontation uniquement des forces antagoniques, comme la gauche ou la droite, mais permettent de choisir entre diverses visions de l’avenir, en particulier du destin et de l’aménagement du territoire.

«Voter pour un candidat avec lequel des paroles ou des idées ont été échangées prend toute sa portée à l’échelon communal.»

En cela, la campagne des communales, contrainte par la pandémie, a défini un nouveau cadre en limitant certaines formes de contacts. Les échanges directs au bistrot, tout comme les rassemblements d’importance n’ont pu avoir lieu. Le travail de conviction auprès des associations a lui aussi été limité.

Le plafonnement du nombre de participants, les gestes barrières ont redimensionné la proximité physique entre les personnes, mais pas seulement. Côtoyer les citoyens permet d’établir un certain degré de connaissance et une certaine confiance. Voter pour un candidat avec lequel des paroles ou des idées ont été échangées prend toute sa portée à l’échelon communal.

Ces rencontres n’étaient pas prohibées, mais soumises aux rituels de la distanciation sociale. L’enjeu était d’apprivoiser ici aussi un nouveau comportement dans l’espace public. Il a affecté les échanges interpersonnels, pourtant essentiels à la démocratie. Les craintes, de part et d’autre, se situaient entre l’envie de connaître et de convaincre et la crainte d’effrayer et d’éloigner.

Substituts mis en place

Dans les communes d’une certaine importance, des substituts ont été déployés par un accent mis sur la distribution de tous-ménages, mais aussi par la mise en place de plateformes politiques sur les réseaux sociaux. De façon générale, le travail de conviction virtuel s’est intensifié.

Ces transformations ont amplifié des pratiques sociétales préexistantes: la généralisation des contacts virtuels. Une manière innovante de faire de la politique qui risque toutefois de redessiner nos territoires d’appartenance, à commencer par celui de nos communes.

La crise sociale née de la pandémie pourrait accélérer la transition vers des formes différenciées de participation politique. Le temps revenu de la poignée de main ne changera pas cette évolution.

Football news:

Courtois über das 2:1 gegen Barça: Real zeigte, dass er kämpfen kann
Messi hat Real seit Mai 2018 nicht mehr getroffen
Zinedine Zidane: Real besiegt Barça verdient. Man kann nicht alles auf den Richter abschreiben
Ronald Koeman: Der Schiedsrichter hätte einen klaren Elfmeter setzen müssen. Aber Barça muss sich wieder abfinden Ich denke, wenn du das Spiel gesehen hast und du aus Barcelona kommst, bist du jetzt am Zug und unzufrieden mit den beiden Entscheidungen des Schiedsrichters
Sergi Roberto über den Fall Braithwaite: Überrascht, dass der Schiedsrichter sofort sagte, es sei nichts passiert. Wir haben bis zum Ende gekämpft. Real spielte sehr geschlossen, vor allem in der ersten Halbzeit. Am Ende hatten wir Pech, wir haben die Latte getroffen. Es ist sehr schade, ein Unentschieden wäre nicht das schlechteste Ergebnis für uns
Ex-Schiedsrichter Iturralde Gonzalez glaubt, dass es einen Elfmeter für Braithwaite gab. Anduhar Oliver glaubt, dass es keine Zwei Ex-Schiedsrichter gibt, die die Episode mit dem Sturz von Barcelona-Stürmer Martin Braithwaite nach einem Kontakt mit Real-Verteidiger Ferlan Mehndi bewertet haben. Nach Ansicht von Andujar Oliver gab es keinen Elfmeter. Iturralde Gonzalez glaubt, dass sich der 11-Meter-Schuss gelohnt hätte: Elfmeter. Der Spieler wird aus dem Gleichgewicht gebracht, wenn er läuft. In dieser Episode wird er aus dem Gleichgewicht gebracht, er bewegt sich in eine Richtung und er wird von der Hand gepackt
Casemiro bekam 2 gelb in einer Minute und verpasst Real Madrid Spiel mit Getafe