Switzerland

L’invité: L’heure n’est pas au couvre-feu culturel!

Xavier Pattaroni souligne qu’à ce jour, aucune contamination avérée ou cluster n’ont été signalés dans un cinéma romand.

Les exploitants de salles de cinéma sont conscients de l’aggravation de la situation sanitaire dans notre pays. Dans ce contexte, ils prennent – depuis la réouverture des salles début juin – les mesures nécessaires pour tenter de maîtriser dans leur domaine l’épidémie de Covid-19.

Les plans de protection mis en œuvre semblent avoir fait leurs preuves, puisque à ce jour aucune contamination avérée ou cluster n’ont été relevés dans une salle obscure. Articulées principalement autour de la distanciation sociale (avec des capacités de salle réduites), du suivi des contacts ainsi que depuis peu du port du masque obligatoire (dès la mi-septembre dans le canton de Vaud, mi-octobre dans les autres cantons romands), ces mesures semblent adéquates, puisque le Conseil fédéral devrait promulguer ce mercredi 28 octobre des exigences similaires à celles en vigueur dans les salles obscures.

«Sauvegarder aussi longtemps que possible quelques opportunités de liens sociaux et culturels, des moments de détente et de divertissement propices à une nécessaire hygiène mentale»

Les cinémas sont des lieux sûrs et les fermer de manière précipitée ne peut que distiller le doute au sein de la population. L’heure n’est donc pas – dans l’immédiat – au couvre-feu culturel, les spectateurs et les exploitants suivant avec sérieux les dispositifs de protection.

En temps de crise, il nous apparaît au contraire impératif de sauvegarder aussi longtemps que possible quelques opportunités de liens sociaux et culturels, des moments de détente et de divertissement propices à une nécessaire hygiène mentale. S’il faut fermer afin de protéger la population, nous fermerons… mais nous devrons être parmi les derniers, et non pas parmi les premiers – et pas sans avoir été consultés, comme dans les cantons du Valais et de Berne!

Une nouvelle fermeture ne manquerait pas de laisser des traces durables dans le paysage cinématographique national. La Suisse peut s’enorgueillir d’une densité exceptionnelle de salles de cinéma, réparties aussi bien dans les centres urbains, les villes moyennes que les plus petites localités. Des salles obscures animées par des gens passionnés par leur métier et les rencontres qu’elles favorisent.

Salles menacées

Mais les effets économiques de cette crise sanitaire menacent l’existence de nombreuses salles. Cette densité de l’offre ne pourra pas être maintenue, dans les prochaines semaines et les prochains mois, sans un engagement fort des collectivités. Les aides et les soutiens, octroyés ou promis dans le cadre du premier semi-confinement puis lors de la reprise des activités, doivent être absolument maintenus et renforcés, afin qu’aucun acteur culturel – individu ou structure (dont les cinémas) – ne soit laissé sur le côté.

Faire l’économie de la culture n’est pas une mesure sanitaire, tant à court terme qu’à moyen terme.

Football news:

Rooney, der in der Saison 2010/11 zu Barça wechseln konnte: darüber Spekulierte er. Er konnte perfekt passen
Hurra, in England werden wieder die Zuschauer auf die Tribüne gelassen! Bis zu 4 tausend und nicht überall, aber die Vereine sind glücklich 😊
Sulscher über das Spiel gegen Istanbul: Das ist der türkische Meister, es wird schwierig werden
Gasperini über die Nominierung für den besten Trainer des Jahres: wenn wir Liverpool schlagen, kann ich ein paar Stimmen gewinnen
Julian Nagelsmann: Leipzig will PSG dieses Gefühl des Finales geben, von dem Sie sprechen
Tuchel über Champions League: Das Spiel gegen Leipzig - das Finale unserer Gruppe
Antoine Griezmann: es ist Zeit, alles an seine Stelle zu setzen. Barcelona-Stürmer Antoine Griezmann hat sein Interview mit dem TV-Sender Movistar angekündigt. Unter anderem spricht der Franzose über seine Beziehung zum Katalanen-Stürmer Lionel Messi