Switzerland

L’Entlebuch, des marais aussi précieux que démocratiques

Comme le Yellowstone ou les Galápagos, cette biosphère lucernoise porte le label de l’Unesco. Un bel exemple où l’homme et la nature y trouvent leur compte.

Le paysage du marais de Salwide, à Sörenberg, avec en arrière-plan le Brienzer Rothorn.

Le paysage du marais de Salwide, à Sörenberg, avec en arrière-plan le Brienzer Rothorn.

UNESCO Biosphäre Entlebuch

Le 6 décembre 1987, le ciel est un peu tombé sur la tête du Far West de la Suisse. L’initiative de Rothenthurm, à la surprise générale, est acceptée à 57,8%. Même le canton de Lucerne dit oui. Dans la Constitution fédérale, on ajoute donc un nouvel alinéa spécifiant que toute construction est interdite sur ces marais «d’une beauté particulière et présentant un intérêt national». Ici, dans la vallée de l’Entlebuch, près de la moitié du territoire s’est retrouvée classée, du jour au lendemain.

Mais comme ici on se sent plutôt cow-boy, il n’y avait pas grand monde pour souhaiter devenir une réserve d’Indiens. Et pour le dire certains sont allés défiler en tenue à coiffe jusqu’au Palais fédéral: les 17’000 habitants voulaient d’un avenir sans être contraints de s’exiler ailleurs. L’Entlebuch deviendra donc… une réserve. Mais une réserve naturelle qui protégera ses tourbières, tout en offrant une perspective économique.

«Nous sommes le peuple du Lucerne sauvage, raconte Ueli Mattmann, directeur des ventes de la destination. Les fermiers alpins du canton, qui fournissent l’herbe pour nourrir les vaches, une patrie de lutteurs avec nombre de couronnés, nous sommes fiers de notre dialecte. Une biosphère ici, c’est l’objectif de protéger autant ses tourbières que ses habitants. Elle doit aussi servir l’homme.»

Yannick Michel

À peine trois ans plus tard, au terme d’un processus emmanché en 1996 déjà, plus de neuf Entlebucher sur dix acceptent de devenir, selon le label de l’Unesco, une «région qui a préservé sa beauté naturelle en favorisant une économie tournée vers un développement durable». Une reconnaissance identique à celle du parc américain du Yellowstone ou des îles Galápagos. Selon un modèle démocratique assez unique, chacun des villages envoyant ses délégués, qui valident ou non les décisions.

UNESCO Biosphäre Entlebuch

Le label «Entlebuch» est aussi octroyé à quelque 500 produits fabriqués ici, qui vont des pâtes à la crème glacée en passant par l’épeautre, le charbon – une vieille tradition, la dernière qui subsiste encore en Suisse – ou le fromage, autour duquel on fait une grande fête annuelle qui attire quelque 10’000 visiteurs. Et dans les écoles une journée au minimum est consacrée à la nature. La contribution annuelle de chaque habitant aux frais de fonctionnement a été multipliée par cinq sans que personne n’y trouve rien à redire.

Voilà pour le décor politique. C’est un solide paysagiste originaire de Montricher, qui fait aussi office de guide, qui va nous balader dans cette histoire. Pour le panorama labellisé, il faut regarder d’abord en haut. Au sommet, culmine le Brienzer Rothorn (2348m). En face, la roche karstique en lapiaz, notamment celle du Schrattenflue. C’est minéral, sudiste, lunaire, moulé au paysage; le paradis des quelque 200 bouquetins. «L’endroit est troué comme un fromage, glisse Frédéric Hupka. En creusant pour y construire sa fosse à purin, le grand-père de ma compagne, l’ancien conseiller national Theodor Schnider, y a découvert une grotte.» Des grottes qu’on peut aussi visiter. Puis on revient à la terre sous nos pieds: «Nonante-cinq pour cent des tourbières ont disparu en Suisse. Elles étaient apparues après la dernière glaciation, il y a quinze mille ans. Elles sont retenues dans une sorte de cuvette.» En gros, ce sont des zones dans lesquelles le niveau de la nappe souterraine atteint toujours la surface terrestre. Des zones humides permanentes, avec une végétation spécifique.

UNESCO Biosphäre Entlebuch

Résultat? Un biotope étonnant. Souvent visible uniquement lorsque vous le foulez pour vous en approcher. Dans des sols souvent pauvres, les arbres poussent ici plus lentement qu’ailleurs et parfois de travers. Sous la pluie et les conseils du guide, on y verra cette flore unique supportant un milieu très acide. Comme la linaigrette, dont le nombre de pompons définit le taux de nutriments du sol. Ou ces orchidées sauvages des marais, aux reflets violet vif, qui contrastent avec le jaune pétant de la fameuse arnica. Et cette curiosité rose pâle: le drosera insectivore, dont les poils collants retiennent les insectes qui lui fournissent l’azote lui manquant dans le haut marais. Pour finir, alors que le gris et les gouttes persistent, Frédéric Hupka nous fait enlever nos chaussures et chaussettes pour faire comme Jésus. Marcher sur l’eau… et sur la tourbe. Doux, frais et spongieux à la fois. Une sensation miraculeuse.

La variété de la faune et de la flore sont à découvrir de tout près.

La variété de la faune et de la flore sont à découvrir de tout près.

UNESCO Biosphäre Entlebuch

www.biosphaere.ch

Visites en français sur demande.

Football news:

Milan bot 4 Millionen Euro für Stürmer Bude-Glimt Hauge. Der Stürmer von Bude-Glimt, Jens Hauge, könnte nach Italien wechseln. Der AC Mailand hat das Spiel des 20-jährigen Norwegers gegen die Rossoneri in der Europa League beeindruckt. Hauge erzielte in der 3.Qualifikationsrunde beim FC San Siro (3:2) das Tor
Atlético zeigte ein Foto von Suarez in drei formsätzen, Atlético präsentierte Ex-Barcelona-Stürmer Luis Suarez. Der 33-jährige Uruguayer probierte drei Sätze von Madrids Form aus. Gestern wurde Suarez medizinisch untersucht und unterschrieb einen Zweijahresvertrag bei Atlético. Er nahm Nummer 9
Lemar ist für Leipzig Interessant
FC Chelsea Loftus-Chica will West Ham, Southampton und Aston Villa verpflichten
Khimki wollen Mirzov, Djordjevic und Grigalavu (RB-Sport) Unterschreiben
Barcelona wird Dests Transfer für 20+5 Millionen Euro Anfang Nächster Woche an den rechten Außenverteidiger von Ajax Amsterdam, Sergino Destroy, übergeben. Der 19-jährige US-Nationalspieler soll Anfang Nächster Woche zum katalanischen Klub wechseln, berichtet bbc5live-Journalist Guilem Balage
Nigmatullin über den Transfer von Mandzukic nach Loco: Wäre er vor 5 Jahren passiert, hätte er ihn großartig behandelt. Ex-Torhüter Ruslan Nigmatullin hat sich zu einem möglichen Wechsel zum Klub von Ex-Juventus-Stürmer und Bayern-Profi Mario Mandzukic geäußert