Switzerland

L'éditorial: Le locataire a mangé son pain blanc

Passer au contenu principal

Les loyers ont été multipliés par 17 en quatre-vingts ans. Les taux d’intérêt et la pénurie ont causé ces hausses, créant de fortes inégalités entre les locataires. Il n’est pas certain qu’elles se résorbent.

Les loyers à Genève ont été multipliés par 17 depuis 1939, davantage qu’à Zurich, qu’à Bâle ou partout ailleurs en Suisse. Ces chiffres émanent d’une étude de l’Office cantonal de la statistique qui retrace quatre-vingts ans d’évolution des loyers dans le canton. «Évolution» étant une pudique litote, puisque les loyers ont toujours pointé dans le même sens, vers le haut.

Les coupables de ces augmentations (outre la cupidité), on les connaît: les taux d’intérêt et la pénurie. Mais cette perspective historique nous rappelle à quel point leur effet cumulé peut avoir des effets désastreux. Dans les années 60 et 70, les loyers ont parfois flambé de 10% par année. Et c’est une moyenne. Par chance, les salaires étaient aussi à la hausse.

Lire aussi: Nos loyers sont 17 fois plus cher qu’en 1939

Désormais, depuis une vingtaine d’années et grâce à la faiblesse des taux hypothécaires, les loyers sont relativement stables. Mais c’est une moyenne qui, là encore, est trompeuse. Car elle cache de fortes inégalités. D’un côté, les locataires en place, qui profitent de la faiblesse des taux. De l’autre, ceux qui cherchent à se loger, les jeunes en particulier, et qui subissent de plein fouet les effets de la pénurie. Car c’est sur eux, la loi est ainsi faite, que s’exerce la pression du marché. Conséquence: un locataire qui entre aujourd’hui dans un quatre-pièces débourse 1900 francs. Son voisin installé depuis plus de vingt ans paie, lui, 1200 francs.

Cet état de fait ne va pas changer de sitôt. Le droit du bail, de compétence fédérale, n’est pas très sensible aux distorsions du marché qui frappent les villes, en particulier Genève. On peut même craindre que la situation va empirer. Car à voir à quel niveau de prix vertigineux les immeubles s’arrachent aujourd’hui, on peut parier que la pression s’accentue encore sur les loyers des nouveaux arrivés, exacerbant encore ces écarts.

Football news:

Robert Lewandowski: Holand könnte der beste Stürmer der Welt sein. Bayern-Stürmer Robert Lewandowski hat über den Stürmer von Borussia Dortmund, Erling Holanda, großes Potenzial
Die entscheidende Clásico-Frage lautet: Wer wird Ballbesitz haben? Davon hängt direkt die Wirksamkeit von Messi
Stars und Klubs boykottieren soziale Netzwerke wegen Rassismus: Henri und Swansea-schon, Tottenham droht nur mit modernen Problemen
Albert Ferrer: Die Trophäen für Barça sind in dieser Saison nicht das Wichtigste. Koeman hat eine beeindruckende Arbeit geleistet, er baut das Projekt
Сульшер über 1:6 Ort: Manchester United fiel auf den Trick und habe löschen. Wir haben gelernt, dass man auf nichts reagieren kann
Piqué kann mit Real Madrid auf Sticheleien spielen. Barcelona-Verteidiger Gerard Piqué kann mit Real Madrid in der 30.Runde der Champions League spielen. Nach As-Informationen hat sich der Spanier gestern Abend einen Stich ins Knie zugezogen, damit er am Clásico teilnehmen kann. Ärzte haben bestätigt, dass solches Verfahren die einzige Chance von Piqué ist, auf das Feld zu kommen, weil während des Spiels der Schmerz, den der Fußballer erfährt, ihm nicht erlauben wird, auf dem Maximum zu handeln
Klopp über 8 Pflichtspiele ohne Heimsieg: Liverpool fehlt den Fans. Liverpool-Trainer Jürgen Klopp hat sich über die Probleme geäußert, die die Mannschaft in dieser Saison in den Heimspielen hat