Switzerland

L’éditorial: À quand une piqûre d’humilité?

En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées. Ce slogan des années 70 en inspire un autre: en Suisse, on a de l’argent, mais on n’a guère d’idées – et encore moins d’humilité. Comment ne pas dresser ce triste constat face à la campagne de vaccination contrele Covid?

Voilà bientôt un an que l’épidémie bouleverse le monde. Ici comme partout, des pans entiers de l’économie souffrent. Des milliers de personnes plongent dans la précarité. Les indemnisations et l’aide sociale coûtent une fortune. Seul espoir, le vaccin. Attendu depuis le printemps, il est arrivé dans les temps annoncés. Or, la Suisse semble ne pas s’être préparée sérieusement. Les doses arrivent au compte-gouttes. La vaccination traîne.

D’autres font beaucoup mieux. Avec un nombre d’habitants comparable au nôtre, Israël a déjà vacciné trois quarts des plus de 60 ans et des personnes à risque. L’ensemble des adultes devrait être protégé au printemps. Qu’a fait l’État hébreu? Il a commandé ses doses début novembre, acceptant de les payer plus cher, et a organisé la vaccination sur des sites ad hoc. La Suisse, elle, a attendu fin décembre pour passer commande et n’a pas délié les cordons de la bourse pour s’assurer un approvisionnement suffisant et rapide. Au lieu de faire comme Israël, elle s’est déchargée sur les cantons et les hôpitaux.

Face à cette action éparpillée, peu efficace et sans calendrier, il était déroutant d’entendre hier les autorités genevoises pavoiser en évoquant les «excellents chiffres» du canton. En réalité, seules 6200 personnes de plus de 75 ans ont reçu une première injection.

Depuis un an, les déconvenues s’additionnent. Après la mauvaise gestion des masques puis des tests, c’est au tour de la vaccination. Alors, à défaut d’être bons, restons modestes et essayons au moins de nous améliorer.

Football news:

Sprecher des Laporte-Stabes: Wir haben nicht mit Arteta gesprochen. Die Arbeit von Kouman verdient Lob
Investitionen in Solarenergie, gesundes Essen und Hochzeiten: Ein Leitfaden für Lewandowskis unermessliches Geschäftsimperium Und natürlich Immobilien
Paul Scholes: Thiago ist nicht wie ein Spieler, der zu Klopp passt. Der ehemalige Mittelfeldspieler von Manchester United, Paul Scholes, äußerte die Meinung, dass Liverpools Mittelfeldspieler Thiago Alcantara in den aktuellen Kader der Mankunianer passen würde
Salah kann in die ägyptische Nationalmannschaft berufen werden, um an den Olympischen Spielen teilzunehmen
Fosu-Mensa hat die Kreuze gebrochen und ist für mehrere Monate ausgeschieden. Manchester United hatte ihn im Januar an Bayer-Verteidiger Timothy Fosu-Mensah verkauft
Antonio Cassano: Versteht Conte, dass er nicht Guardiola ist? Inter war einfach lächerlich in der Champions League
Juve wird wieder gewinnen, wenn Ronaldo nicht am Start ist. Sie brauchen eine Qualitätszentrale, sie wachsen nicht als Mannschaft auf. Ventola über Cristiano