Switzerland

Interview de Frédéric Pajak: Mix & Remix dans le viseur

Le regretté dessinateur de presse sera l’objet d’un film réalisé par son ancien complice.

Frédéric Pajak vient de terminer le tournage d’un film sur Philippe Becquelin (à dr.), alias le dessinateur de presse Mix & Remix. Il est attendu pour décembre.

Frédéric Pajak vient de terminer le tournage d’un film sur Philippe Becquelin (à dr.), alias le dessinateur de presse Mix & Remix. Il est attendu pour décembre.

DR

«Je réalise ce film comme je fais certains de mes livres: parce que j’ai très peur qu’on oublie les gens.» Pour l’heure, il paraît difficilement imaginable d’oublier Philippe Becquelin ou plutôt Mix & Remix, puisque c’est ainsi que le Lausannois signait ses dessins de presse à l’efficacité redoutable et qui tatouent probablement encore un nombre certain de réfrigérateurs.

Il va sans dire que le film de Frédéric Pajak, auteur du «Manifeste incertain» et récent Grand Prix suisse de littérature, est attendu avec impatience tant le talent de Mix a laissé un vide, pour ne pas dire un manque. «Je viens de terminer le tournage avec 27 entretiens. Il s’agit de revoir tout ça et, ensuite, d’attaquer le montage en utilisant encore des émissions d’archives et ses dessins.»

Le film est attendu pour décembre – cinq ans tout juste après sa mort d’un cancer à l’âge de 58 ans –, et l’éditeur Pajak accompagnera cette sortie d’un nouveau livre autour des dessins de son ami qui devrait s’intituler «Le monde de Mix & Remix». «J’en ai 13’000 sur mon disque dur, et il n’y a pas tout! Il était capable de produire plus de cinq dessins par jour.»

Un dessinateur populaire

Le film, tel que son auteur entend le finaliser, devrait parcourir toutes les périodes de la vie de Philippe Becquelin, gamin issu d’un milieu modeste, gratifié d’un père fan de BD.

«Y compris ses années de galère, quand il devait travailler comme magasinier pour gagner sa vie et les moments où son dessin n’avait pas grand-chose à voir avec ce qu’il est devenu quand il travaillait pour «L’Hebdo» ou «Le Matin Dimanche» au statut populaire assez incomparable.» Il paraît aujourd’hui difficile de le croire, mais Mix & Remix n’est pas arrivé au sommet de son art en se hâtant dans les escaliers de la renommée, même s’il était poussé «par un besoin de réussir sa vie».

Frédéric Pajak (derrière à g.), Philippe Becquelin (derrière à dr.) et Noyau déguisés en geishas à l’occasion de leur exposition «V Tokyo» à la galerie de Ballens en 1991.

Frédéric Pajak (derrière à g.), Philippe Becquelin (derrière à dr.) et Noyau déguisés en geishas à l’occasion de leur exposition «V Tokyo» à la galerie de Ballens en 1991.

VQH

Frédéric Pajak est particulièrement bien placé pour documenter les années de gestation du dessinateur, puisqu’ils ont collaboré sur de nombreux projets dès le milieu des années 1980. Que ce soit pour «Good Boy», un guide culturel musical gratuit qui tirait à 130’000 exemplaires – «il avait fait ses armes à la Dolce Vita et était proche des musiques émergentes comme l’acid house, le rap» – ou pour des expos comme «C Tokyo» à la galerie de Ballens en 1991.

«Je me souviens que Noyau et moi-même travaillions comme des fous. Philippe avait toujours de la peine à s’y mettre, mais ensuite il réalisait un tableau en quelques minutes. Il s’est toujours caractérisé par une sorte de fulgurance.»

La lettre à un ami

Lorsqu’il a démarré l’écriture de son film, Frédéric Pajak l’a d’abord pensé comme une lettre à un ami. «J’ai essayé d’en faire une adresse personnelle, avec une voix off, même si je pense que beaucoup de choses seront dites par mes interlocuteurs.» Le réalisateur a pourtant été témoin d’un moment unique: il a vu naître l’invention du style de Mix.

«En 1994, nous préparions l’hebdomadaire «L’Éternité» et nous dessinions ensemble à la cathédrale, où il travaillait comme guet. Je l’ai vu s’ouvrir au monde, j’ai assisté à l’éclosion de son dessin politique d’actualités. L’apparition de ses gros nez – qui sont rapidement devenus énormes – et de son minimalisme – un trait, deux avec la bouche, pas plus – qui lui permettait de dessiner aussi vite qu’il pensait. Alors qu’il ne venait pas de là. Il venait de la peinture. À ce moment, il trouve son langage, sans se mettre dans le sillon de quiconque, et va juste devenir plus percutant par la suite.»

«Il n’avait pas besoin de lire les journaux, son intuition le guidait.»

Pajak à propos de Mix & Remix

L’esprit de Mix & Remix inventait une voie nouvelle, au-delà de ses «Histoires mécaniques» robotiques, réalisées avec Pierre-Jean Crittin pour «L’Hebdo». Pour Pajak, elle n’avait rien du fameux «bête et méchant». «Je trouve qu’il était plutôt intelligent et gentil, en fait. Beaucoup de ses amis ou de ses relations relèvent son intelligence. Il était aussi cultivé, mais sans avoir une bibliothèque bardée de livres. Il n’avait pas besoin de lire les journaux, son intuition le guidait.»

Humainement plutôt réservé, Mix pouvait se «lâcher et devenir quelqu’un de totalement extravagant». S’il a dû attendre les années 1990 pour dérider un large public, le dessinateur était le premier à s’amuser. «Beaucoup de dessinateurs semblent se venger de la société, assure Pajak, qui connaît plutôt bien le métier. Pas lui. Il riait beaucoup à ses propres gags en dessinant. Il avait le côté lumineux de celui qui a gardé son âme d’enfant.»

Football news:

Barnes über die Super League: Es ist ein Sieg nicht der Fans, sondern derer, die sie ausbeuten werden. Der ehemalige Liverpool-Mittelfeldspieler John Barnes hat sich über den Abstieg der Klubs aus der europäischen Superliga geäußert
der 29-jährige Mason - der jüngste Trainer in der Geschichte der APL. Er wechselte Mourinho zu Tottenham
Holand verwandelte den Elfmeter im Spiel gegen Union nicht. Reus den Ball ins Tor Schloss
Der italienische Fußballverband wird Juve, Milan und Inter nicht für die Teilnahme an der Super League bestrafen
Parma erzielte Juventus mit einem Freistoß. Ronaldo stand in der Wand und sprang nicht
APL will die manager der Klubs der großen Sechs aus den Komitees der Liga wegen der Teilnahme an der Superliga entfernen
PSG-Präsident Al-Khelaifi ist zum Chef des europäischen Klubverbandes gewählt worden. Er wurde von Agnelli abgelöst