logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

Ils avaient foncé sur une gendarme vaudoise: condamnés

En septembre 2018 à Thoiry, à côté de Genève, deux fuyards avaient volontairement percuté un véhicule de la police cantonale vaudoise qui leur barrait la route. Une jeune gendarme, alors 26 ans, avait été grièvement blessée. Or cette affaire vient de connaître son épilogue judiciaire en France: condamnés, deux trentenaires ont écopé de 3 et 4 ans de prison ferme.

Le cas avait défrayé la chronique à l’époque. Vers 4 heures du matin, dans une nuit de samedi à dimanche de début septembre 2018, une caravane avait été volée à Étagnières, dans le Gros-de-Vaud. À bord d’une Audi immatriculée dans la région lyonnaise, les malfrats avaient filé en tractant leur butin.

Folle course-poursuite

Ils avaient été repérés à la hauteur du restoroute de La Côte et pris en chasse par des gendarmes vaudois. Une folle course-poursuite avait alors débuté. Les forces de l’ordre avaient d’abord tenté de stopper les fuyards à la jonction de Coppet. En vain.

Une autre patrouille avait ensuite essayé d’intercepter les malfrats à la douane de Chavannes-de-Bogis (VD). Mais l’Audi, tirant toujours la caravane dérobée, avait réussi à passer en heurtant un premier véhicule.

Hospitalisée et opérée à Genève

La course-poursuite entre la France et la Suisse avec des policiers vaudois comme genevois s’était terminée à Thoiry (Ain). Une voiture vaudoise avait réussi à bloquer la route pour forcer les malfrats à enfin s’immobiliser. Mais ils avaient choisi de la percuter volontairement et violemment, blessant gravement un de ses deux occupants.

La jeune gendarme était touchée aux membres comme à la tête. Hospitalisée à Genève, polytraumatisée, elle avait été opérée à plusieurs reprises. Quant aux deux fuyards, deux Français de 31 ans à l’époque, ils avaient été arrêtés juste après leur méfait.

Des accusés «peu bavards»

Ces deux hommes ont répondu de leurs actes devant la justice française, mercredi au tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, relate «Le Dauphiné». Les deux prévenus se sont montrés «peu bavards». Et ils ont tenté de semer le doute sur la présence d’un troisième homme qui aurait été au volant et n’aurait pas été interpellé.

Mais «leurs déclarations n’ont pas fait le poids face aux charges, prélèvements ADN, nombreuses images de vidéosurveillance, et face à l’instruction minutieuse du dossier», raconte le quotidien français.

Dette liée aux stupéfiants

«Le Dauphiné» explique qu’à l’origine de cette tragique virée, il y avait une dette de 6000 euros liée à la drogue. Les deux prévenus avaient accepté d’aller voler la caravane pour l’éponger.

La justice a finalement estimé que l’un d’eux, «simple passager», n’était pas responsable des «faits de violences volontaires et refus d’obtempérer». Mais cet homme déjà condamné 15 fois par le passé a été reconnu coupable de vol aggravé et condamné «à trois ans de prison ferme, avec maintien en détention.»

Encore des séquelles

Le second, pour les juges, était bel et bien au volant de l’Audi. Lui aussi a déjà un lourd passé – 14 condamnations. Il a écopé de quatre ans de prison ferme.

La jeune policière vaudoise blessée il y a deux ans «gardera à vie les séquelles de cette double interpellation mouvementée», note encore le quotidien.

Renaud Michiels

Themes
ICO